Partagez|

le cœur lourd comme un ananas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité
Invité


MessageSujet: le cœur lourd comme un ananas Jeu 13 Déc - 14:51

Parfois la vie nous réserve des obstacles que l’on doit surmonter avec bravoure. Certains ont besoin qu’on leur tende la main, pour parvenir à leurs fins. Nicole ne vit plus dans la rue depuis deux semaines maintenant. Le centre de refuge l’a merveilleusement bien accueillit. Elle a une chambre, de quoi manger tout les jours et le plus important : des personnes qui l'entourent au quotidien.

Bien sûr elle repense énormément à son père, mais plus de rancœur qu’autre chose. Et si aujourd’hui elle veut réellement s’en sortir, ce n’est ni pour lui ni pour sa mère qui est à ses yeux une inconnue. Non, Nicky veut se battre pour elle-même. Elle est épuisée de sa maladie, et elle a encore beaucoup de mal à admettre qu’elle est « maniaco-dépressive ». Elle a comme l’impression d’être une folle, voir une personne anormale. C'est dur de ne pas y penser, se dit-elle souvent.

N’ayant eu une scolarité régulière, Nicky n’a pas énormément d’opportunité pour choisir un métier. Heureusement elle a la chance de pouvoir être suivie par une conseillère. Elle a donc demandé un rendez-vous dans le bureau de Mme Altman. Allez savoir pourquoi elle a préféré s’entretenir avec elle qu’avec un autre conseiller du centre… Elle s’est juste sentie plus en « sécurité » d’aller vers elle, et elle espère vraiment qu’elle pourra l’aider.

Devant son bureau, Nicole stresse. Elle a peur que le rendez-vous se passe mal. La jeune femme ose toquer à la porte, le cœur lourd comme un ananas. Il y a tellement de choses qu’elle garde en elle depuis tant d’années, que c’en est presque douloureux.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Elisabeth Altman
• Conseillière d'orientation •

Messages : 98
Date d'inscription : 13/12/2012
Age : 27

Profil du personnage
Âge Âge : 43 ans
Côté cœur Côté cœur : Séparé(e)
Conjoint(e) Conjoint(e) : //

MessageSujet: Re: le cœur lourd comme un ananas Jeu 13 Déc - 15:17

    Comme tous les matins Elisabeth n'avait pas pris le chemin le plus court pour venir. Même si elle avait conscience qu'elle se faisait plus de mal qu'autre chose, la jeune femme n'avait pu s'empêcher de passer devant la plupart des squattes connus de la ville. Chaque fois qu'elle apercevait une jeune femme blonde son cœur semblait manquer un battement... mais ce n'était jamais celle qu'elle cherchait.

    Habillée d'un tailleur pantalon noir, très sobre, les cheveux remonter en un chignon impeccable et perchée sur des talons aiguilles, Elisabeth se précipita dans son bureau. Ce matin elle avait rendez vous avec une nouvelle arrivante et elle voulait faire bonne impression. Ne pas être à l'heure pourrait donner l'impression à la nouvelle pensionnaire qu'elle n'en avait rien à faire même si ce n'était pas le cas du tout, bien au contraire. Chaque personne avait de l'importance à ses yeux, et ils devaient comprendre qu'elle voulait réellement leur venir en aide.

    Une fois arrivée dans son bureau, Elisabeth retira son long manteau noir et alla chercher le dossier de son rendez vous qui n'allait surement plus tarder. La jeune femme s'installa sur un des fauteuils près de la fenêtre et commença à le feuilleter afin de se remémorer toutes les informations.

    Soudain quelqu'un frappa à la porte. La conseillère se leva et alla ouvrir. Rien ne devait être laissé au hasard, chaque pensionnaire méritait d'être traité de la meilleure façon qu'il soit. Lorsqu'elle découvrit une toute jeune femme frêle, aux long cheveux blond, Elisabeth sentit son cœur se serrer mais elle ne montra rien, arborant un sourire bienveillant. Elle lui ressemblait...et s'en était douloureux...


    Nicole ! Entres je t'en pris., dit elle tout en l'invitant d'un geste de la main à pénétrer dans la pièce.

    Une fois que la jeune femme fût entrée, Elisabeth se dirigea vers une table au fond de la pièce, sur laquelle étaient disposées plusieurs boissons ainsi que des petits gâteaux secs.


    Tu veux boire ou manger quelque chose ? Personnellement je n'ai pas encore eu le temps de prendre mon café du matin...
    , dit elle toujours avec le sourire, espérant que Nicole allait rapidement se sentir à l'aise.

___________________________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: le cœur lourd comme un ananas Jeu 13 Déc - 18:51

Lorsque la porte s’ouvrit, le cœur de Nicole eu une petite palpitation. Elle baissa son regard, un peu tristement avant de lâcher un timide : « Bonjour Madame ». Elle n’était pas tout à fais à l’aise, malgré que la conseillère paraissait le plus conviviale qu’il soit. Nicky rentra dans la pièce, et observa les moindres recoins.

Il lui semble remarquer qu’un dossier est sur son bureau, sans doute le sien. Elle se demande bien qu’est-ce qu’il contenait. En tout cas une chose est sûre, sa maladie devait être signalée dans ce dossier. Dans un coin, il y avait une petite table munie de boissons et de petits gâteaux secs. Cela lui mettait en appétit. La conseillère lui propose de boire et de manger quelque chose, d’autant plus qu’elle n’avait pas encore bu son café ce matin. Nicky ne put s’empêcher d’accepter l’offre de la conseillère.

- Oh je veux bien prendre un jus de fruit et quelques gâteaux, s’il-vous-plaît.

Encore une fois, Nicky avait baissé son regard. Elle ne sait pas trop si elle devait se servir ? Si il y a bien chose qu’elle ne voulait pas c’était manqué de courtoisie. Elle n’était pas qu’intimidée. Mais parfois elle ne voulait pas voir la pitié que pouvait ressentir les gens autour d’elle. Pourtant elle a conscience que ce centre lui a apporté de bonnes choses. Elle sait qu’ici on pourra l’aider à prendre un nouveau départ.

- Est-ce que je peux…. ?

Dit-elle, un peu hésitante. Pour la première fois, Nicky croisait le regard de sa conseillère.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Elisabeth Altman
• Conseillière d'orientation •

Messages : 98
Date d'inscription : 13/12/2012
Age : 27

Profil du personnage
Âge Âge : 43 ans
Côté cœur Côté cœur : Séparé(e)
Conjoint(e) Conjoint(e) : //

MessageSujet: Re: le cœur lourd comme un ananas Ven 14 Déc - 11:37

    Au centre Adam Hawkes la politique était de travailler main dans la main, même si les thérapeutes étaient soumis au secret professionnel concernant les résidant, les conseillers d'orientation étaient informés par eux des grandes lignes concernant les sans abris. Elisabeth était donc au courant de la maladie dont Nicole souffrait, pour autant elle n'était ni méfiante, ni anxieuse, elle ne portait aucun jugement.

    Tu sais ici tout le monde m'appelle Elisabeth, donc si ça ne te dérange pas évites les "madame", je me sens déjà assez vieille comme ça..., plaisanta en se dirigeant vers la table au fond de la pièce.

    Pour la conseillère d'orientation il était important que le résidant ait l'impression d'être sur un pieds d'égalité avec le personnel, en aucun cas elle ne voulait imposer une sorte de hiérarchie. L'usage des prénoms était pour elle une bonne base pour aller dans ce sens.

    Elisabeth fût ravie que la jeune fille accepte de boire et manger quelque chose. Rapidement elle servit un verre de jus d'orange et prit l'assiette de gâteaux pour les déposer sur la table basse entourée d'un sofa et de deux fauteuils. Elle retourna ensuite se servir un café et fut surprise d'entendre Nicole demander la permission de se servir. La jeune femme releva les yeux vers la résidente et croisa son regard. Ses yeux bleu la transpercèrent, on y lisait clairement une fragilité déstabilisante.


    Oui bien sur ! Et ressers toi autant de fois que tu le souhaite ils sont là pour ça !, répondit elle sur un ton encourageant.

    Elisabeth termina de servir son café en y ajoutant une goutte de lait et alla s'assoir sur un des fauteuils. D'un geste de la main elle invita la jeune fille à prendre place en face d'elle sur le sofa.


    Nous allons nous installer ici, c'est beaucoup plus confortable que ces chaises., dit elle tout en montrant d'un signe de la main, les chaises positionnées en face de son bureau.

    Avec l'expérience la conseillère avait appris que mettre un bureau entre deux personnes n'aidait pas franchement à communiquer. De ce fait elle avait demandé à Dean Anderson que son bureau soit aménagé à l'image de celui des thérapeute.


    Alors pour commencer je vais me présenter, je m'appel Elisabeth Altman, je suis conseillère d'orientation, et je suis là pour t'aider à trouver un emploi, un stage, une formation, tout ce qui pourra te permettre d'intégrer la vie active. Pour cela je vais moi aussi avoir besoin de ton aide, il faut qu'on trouve quelque chose qui te convienne, que tu aimes, si je te propose quelque chose qui ne te fais pas envie je veux que tu soit honnête avec moi et me dise non, il n'y a aucun soucis, on trouvera autre chose. , dit elle sans quitter son interlocutrice des yeux.

    La jeune femme marqua une pause et en profita pour avaler une gorgée de son café. Le liquide brulant, lui tira une grimace exagérée. Nonchalamment, elle attrapa le bloc note qui se trouvait sur la table et sortie un stylo de sa poche.


    Maintenant Nicole j'aimerais que tu me parles de toi, tu peux me dire ce que tu veux et taire ce que tu veux. Moi ce que j'ai surtout besoin de connaître, c'est ton niveau d'étude, tes passions, tes attentes, les éventuels projets que tu peux avoir..., souffla t'elle doucement, en se penchant en avant pour être un peu plus proche de sa jeune résidente.

___________________________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: le cœur lourd comme un ananas Lun 17 Déc - 8:45

Nicole sourit, pour la première fois, et d’un sourire sincère. Elle n’était pas contre d’appeler sa conseillère par son prénom, au contraire, elle enlevait une barrière. Bizarrement elle se sentit un peu plus à l’aise à cette idée. La jeune fille osa pour la première fois croiser le regard d’Elisabeth, et c’est à sa grande surprise qu’elle ne vit aucune pitié/compassion dans son comportement. C’était comme si elle la traitait de façon égale. Elle autorisa très naturellement Nicole de se servir, et l’invita même à se servir autant de fois qu’elle le désire. Nicky la remercia et se servit sans attendre quelques petits gâteaux. D’habitude elle mangeait très peu, mais depuis sa venue dans le centre de refuge, elle mangeait correctement.

Assise en face de sa conseillère, Nicole avala sa deuxième bouchée. Elisabeth se montrait plus que chaleureuse. Il est vrai qu’être assise dans des fauteuils étaient bien plus confortables et beaucoup moins austère qu’être assise face à un bureau.

Elisabeth se présenta, elle ouvrait le dialogue et incitait Nicole à se dévoiler sur son parcours scolaire, ses passions, ses projets etc. Nicky hésita quelques secondes. Elle gardait la tête baissée, fixant ses pieds comme si elle y portait un intérêt soudain.

- Comme vous le savez, il est très difficile pour moi de trouver un travail. Je n’ai pas pu aller à l’école comme toutes les autres petites filles. Je sais qu’une part en moi, aurait vraiment, vraiment, vraiment souhaité à aller à l’université. Et de l’autre côté, il y a cette fille qui est perdue…

Elle avait beaucoup de mal à parler de cette autre façade, c’en était presque douloureux. Les yeux bleus de Nicky croisèrent ceux d’Elisabeth, elle sentait ses larmes montées mais les contenait intérieurement.

- Je veux vraiment m’en sortir, vous savez, Elisabeth.

Dit-elle, sincèrement, les yeux brillants. Nicole ne savait pas du tout sur quoi se diriger, elle n’avait pas fait d’étude supérieure. Bien qu’elle soit intellectuellement tout à fais normale, elle n’avait pas réussit à se conforter « aux règles/normes » de son établissement scolaire.

- La seule chose que je sache faire, c’est jouer du piano.

Avoue-t-elle, en fermant les yeux. Elle souriait maintenant.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Elisabeth Altman
• Conseillière d'orientation •

Messages : 98
Date d'inscription : 13/12/2012
Age : 27

Profil du personnage
Âge Âge : 43 ans
Côté cœur Côté cœur : Séparé(e)
Conjoint(e) Conjoint(e) : //

MessageSujet: Re: le cœur lourd comme un ananas Mer 19 Déc - 13:55

    Une fois toutes deux confortablement installées, Elisabeth entra dans le vif du sujet. Non pas qu'elle soit pressée mais il était important que les résidents trouvent rapidement un projet. D'une part parce qu’ils ne pouvaient pas rester indéfiniment dans une situation précaire et d'autre part parce qu’un projet leur redonnerait un peu d'espoir.

    La conseillère écouta attentivement ce que la jeune fille avait à dire, le ton de sa voix, ses yeux, son attitude, tout laissait transparaitre une immense tristesse, une fragilité désarçonnante. Un peu maladroitement Elisabeth se pencha en avant pour lui toucher le bras, plongeant son regard bienveillant dans le sien.


    T'a maladie ne fait pas de toi une incapable, elle ne te représente pas...Même si elle sera toujours là tu peux la combattre !, souffla t'elle en resserrant sa main autour du poignet de la blondinette.

    Est-ce que tu suis un traitement pour ta maladie ? Je veux dire est-ce que tu as déjà consulté un psychiatre qui t'aurais fait une ordonnance ?, demanda t'elle tout en reprenant place au fond de son fauteuil.

    Certes il y avait au centre des thérapeutes mais aucun n'étaient habilités à prescrire un traitement, seul un médecin psychiatre en avait le pouvoir. Elisabeth savait que ce genre de consultation, ainsi que le traitement avait un coup mais si Nicole montrait assez de bonne volonté peut être que le centre pourrait l'aider à payer....

    La jeune femme lui avoua ensuite qu'elle ne savait que jouer du piano. Un sourire sincère étira ses lèvres et ses yeux se portèrent immédiatement sur les mains délicates de son interlocutrice. Elisabeth ne fût pas étonnée, après coup elle constata que ce qu'elle prenait pour de la fragilité n'était finalement qu'une sorte de sensibilité d'artiste.


    C'est un très bon début ! Parles moi de cette passion. Depuis quand en joues tu ? As tu déjà pris des cours ?, questionna t'elle avec douceur et encouragement.

___________________________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: le cœur lourd comme un ananas Jeu 20 Déc - 8:44

La compassion dont partageait Elisabeth réchauffait le cœur de la petite Nicole. Elle semblait vraiment vouloir l’aider, et elle avait l’air sincère. Rares sont les personnes qui l’avaient encouragé dans la vie. Le père de Nicole avait baissé les bras, n’ayant jamais reconnue sa maladie. Aucun soutien moral, aucune motivation : rien n’avait incité Nicole à continuer de vivre. Aujourd’hui il n’y avait qu’elle pour se donner une nouvelle chance d’avoir une vie normale, et ce qui la poussa à venir dans ce centre de refuge. Le plus important était qu’elle était entourée, et qu’il n’y a que de cette façon qu’elle se sentira capable d’avancer.

Au contact de la main de sa conseillère, Nicole élabora un sourire timide. Son discours lui donna de l’espoir sur son avenir. Et le regard de Nicole en disait long sur sa reconnaissance, Elisabeth la comprenait. Combattre sa maladie, oui, c’est ce qu’elle souhaitait le plus au monde.

- J’ai déjà vu un psychiatre, oui, mais il fallait plus d’une séance pour diagnostiquer ma maladie. Et mon père n’avait pas vraiment la tête à ça. J’ai entendu parler d’un médicament, le lithium je crois ? Un remède qui permettrait de prévenir les phases maniaques.

Peut être qu’il s’agissait d’un médicament miracle. Néanmoins Nicole ne pouvait s’en procurer sans ordonnance, bien qu’elle n’ait pas tenté le coup une fois. Ce médicament est dangereux et sans doute pas à prendre à la légère.

Les yeux bleus de Nicole semblaient briller lorsqu’elle lui confessa sa passion première : le piano.

- Je joue du piano depuis que j’ai sept ans, je crois. Ou non je dirais même avant…

Nostalgique, Nicole se remémorait ses débuts au piano. Elle jouait avec des difficultés qui n’étaient pas moindres. Il lui fallut pas mal d’années et d’expérience pour acquérir une certaine aisance au piano. Et puis c’est venu tout naturellement, ses doigts glissaient sur les touches du piano. Elle pouvait jouer plus vite, connaissant la morphologie du piano par cœur.

- Je n’ai jamais pris de cours, je regardais des émissions à la télé ou je lisais des magasines. J’observais, et c’est venu tout simplement. Et puis quand je joue, j’ai l’impression que personne ne me regarde. On m’écoute.

Avoua-t-elle un peu tristement. Elle regarda Elisabeth, dont elle inspirait un peu plus de confiance au fil de la conversation.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Elisabeth Altman
• Conseillière d'orientation •

Messages : 98
Date d'inscription : 13/12/2012
Age : 27

Profil du personnage
Âge Âge : 43 ans
Côté cœur Côté cœur : Séparé(e)
Conjoint(e) Conjoint(e) : //

MessageSujet: Re: le cœur lourd comme un ananas Dim 6 Jan - 17:53

    Elisabeth ne se gêna pas pour aborder le sujet de la maladie de Nicole, il était inutile de passer par quatre chemin, après tout c'était un problème comme un autre et plus tôt il serait résolu mieux se serait pour la jeune femme. La conseillère écouta patiemment ce que la résidente avait à dire, a priori elle avait déjà fait des recherches sur les traitements possibles, c'était une marque de bonne volonté.

    Je ne suis pas médecin mais il me semble effectivement que le lithium est un des traitements possibles. Soigner ta maladie va être ta priorité pendant les semaines qui vont venir. J'irais voir monsieur Anderson, le directeur afin de trouver un moyen de financer ton traitement le temps que tu retrouves une situation stable financièrement. Je connais un bon psychiatre, je peux te prendre rendez vous si tu le souhaite mais tu dois me promettre de t'y rendre...

    Lorsque Abigail avait quitté le domicile familiale, Elisabeth était tombé en dépression et avait dû être hospitalisé. Le psychiatre qui l'avait pris en charge était un vieux praticien mais qui connaissait son métier sur le bout des doigts. Avec lui, la conseillère savait que Nicole serait bien soignée.

    La conversation s'orienta ensuite sur la vrai raison de cet entretient. Le futur projet professionnel de la jeune femme. Celle-ci avoua qu'elle était une pianiste et à l'entendre parler c'était sans doute une de ses seules passion.


    Bien entendu je ne connais pas ton niveau, mais il y a un conservatoire de musique très réputée à San Francisco, les places y sont très chères mais il me semble qu'il y a la possibilité d'obtenir une bourse pour les meilleurs élèves qui en ont besoin...Bien entendu tu pourrais peut être commencer par prendre quelques cours pour être bien préparée...

    Si la jeune femme avait appris le piano sans jamais avoir suivit de cours, elle avait certainement un don assez développé pour pouvoir tenter sa chance.

___________________________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: le cœur lourd comme un ananas Mar 15 Jan - 9:37

La conseillère avait pour initiative de trouver un moyen de financement pour un traitement à sa maladie. En effet, elle ira parler au directeur afin d’avoir son accord. La seule chose dont Elisabeth lui demanda, est d’aller se rendre au psychiatre.

- Bien sûr, j’irais, je vous en donne ma parole !

Jura-t-elle, solennellement, pleine d’émotion. Rares étaient les personnes qui croyaient en Nicole, du moins les personnes qui souhaitaient l’aider. Elisabeth semblait avoir les moyens nécessaires pour l’aider, après tout il s’agit d’une professionnelle. En tout cas elle voit en elle comme un nouvel espoir. Peut-être qu'elle pourra guérir sa maladie, ou du moins l'apaiser. Un pressentiment lui indique qu’Elisabeth parviendra à l’aider, oui elle en est presque certaine.

Le cœur de Nicole semblait battre la chamade, rien qu’en parlant de sa passion première. Le piano. Il n’y avait rien de plus réconfortant pour elle, rien de plus plaisant, que de jouer du piano. Pourtant elle n’avait jamais pensé à en faire sa profession. La perspective d’aller dans un conservatoire réputée l’enchantait. Nicole élaborait un sourire large, le regard rêveur.

- J’aimerais tellement, ça serait tellement…

Fabuleux ? Merveilleux ? Magique ? Nicole n’en trouvait pas les mots. Elle sait qu’elle pourrait parvenir à quelque chose puisque le piano est la seule chose dont elle est vraiment très douée.

- Dites-moi quoi faire, qui voir, je le ferais.

Dit-elle les mains tremblantes d’excitation. Elle avait hâte de retrouver le toucher, le son, d’un piano.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: le cœur lourd comme un ananas

Revenir en haut Aller en bas

le cœur lourd comme un ananas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Recovery RPG :: CENTRE ADAM HAWKES / LE FOYER :: Bureaux du personnel :: Bureaux des conseillers-
Sauter vers: