Partagez|

Maxine Hamilton [FV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité
Invité


MessageSujet: Maxine Hamilton [FV] Mer 12 Déc - 19:43


Maxine Hamilton


❝ Me concernant ❞

  • Prénom / surnom : Loolie
  • Comment avez-vous connu le forum ? Pour cocher, mettre "checked".
    Publicité
  • Fréquence d’activité : Plusieurs fois par semaine.
  • Double compte sur le forum : (Dean & Matthew)



❝ Mon personnage ❞

  • Type de personnage :

  • Célébrité sur l'avatar : Mila Kunis

  • Nationalité : Américaine

  • Âge : 22 ans

  • Profession : Assistante

  • Employeur : Une galerie d'art

  • Un commentaire ? Longue vie à Recovery !



    ❝ L'histoire de mon personnage ❞



    Froide (surtout avec les hommes) • Râleuse • Réservée • Caractérielle • Intelligente • Créative • Plus fragile qu’il n’y paraît • Obstinée

    Maxine n’a jamais quitté la Californie. Elle est née à Los Angeles, en 1990. On ne peut pas dire qu’elle ait eu une enfance malheureuse. Chouchoutée par son grand-frère adoré, et aimée de ses parents, Maxine a grandi dans un cocon familial tout ce qu’il y a de normal, avec ses hauts et ses bas. Au lycée, la jeune femme se découvre une passion pour l’art, plus précisément pour la peinture. Ses parents la soutiennent dans cette voie, lui paient avec joie le matériel nécessaire à l’exercice de cette nouvelle passion. Très appréciée à l’école, Maxine – qu’on appelle toujours Max – fait partie des élèves dits « populaires ». Elle fait même brièvement partie de l’équipe de pom-pom girls. L’adolescente obtient son diplôme de fin d’année sans accro, et intègre une faculté d’arts plastiques. Rien ne la destinait, clairement, à finir dans la rue.

    Tout est parti, en fait, d’une rencontre. En première année d’études supérieures, Max fait la connaissance d’un jeune homme, Richie, dont elle tombe éperdument amoureuse. Il est particulièrement doué en dessin, et la jolie brune lui voue une admiration sans faille. L’étudiant, issu d’un milieu aisé, a pris l’habitude de dépenser l’argent de ses parents pour s’acheter des substances illicites. Au départ, ce n’était qu’à certaines occasions, ou très ponctuellement, et jamais Maxine ne prenait part à ce genre d’activités. Aveuglée par ses sentiments, elle gobait toutes les excuses qu’il lui fournissait, pour ne pas voir la vérité en face. Richie disait simplement vouloir « faire des expériences », « profiter de la vie », « s’amuser ». Et jamais la jeune peintre ne serait allée à l’encontre de ses choix. Elle était naïve, sous son charme. Mais Richie a fini par devenir dépendant, et les amis de Max ont bien sûr fini par le remarquer, et même par alerter sa famille, craignant qu’elle se retrouve dans une position difficile. Quand ses parents ont appris la vérité, ils ont tout de suite tenté d’éloigner les deux amoureux l’un de l’autre, de leur mettre des bâtons dans les roues, dans le but de protéger leur fille. Seulement, déjà très obstinée à l’époque, l’étudiante a refusé de les écouter. Elle prenait très à cœur – trop à cœur, même – les jugements qu’on pouvait porter sur son petit-ami, à tel point qu’ils ont eu pour effet de la rapprocher de lui un peu plus, plutôt que de l’en éloigner. Alors qu’elle n’a que 19 ans à l’époque, Max décide même d’emménager avec celui qu’elle aime – contre l’avis de l’ensemble de ses proches.

    Elle croyait à leur histoire si fort qu’elle ne pensait pas qu’ils pourraient courir à l’échec. Pourtant, les parents de Richard, conscients de ses petites activités, ont fini par lui couper les vivres. Le couple, en manque d’argent, et refusant de se séparer pour retourner chez leurs parents, a décidé de travailler. D’abord à temps partiel, puis à temps plein, quittant leurs études respectives pour pouvoir joindre les deux bouts. Malheureusement, au terme de mois et de mois d’efforts, de cumul de petits jobs et diverses activités, l’addiction de Richie pour la drogue a pris le pas sur leur vie commune, sur leurs finances, mais toujours pas sur leur couple. Alors qu’ils se retrouvent à la rue, Maxine persiste à croire que tout va s’arranger. Ils sont amoureux, et c’est tout ce qui compte à ses yeux. Sa naïveté ne l’amène heureusement pas à consommer de la drogue elle-aussi.

    En 2011, le couple fait du stop pour rejoindre San Francisco, ville dans laquelle ils souhaitent tout reprendre à zéro. A l’époque, Max n’a plus aucune nouvelle de ses amis, de sa famille. Pourtant, ils lui manquent tous, mais la honte et la gêne l’empêchent de faire marche arrière. Elle espère encore pouvoir s’en sortir, mais les choses ne feront qu’empirer un peu plus.

    Vivant de squat en squat, Richie et Maxine ne s’en sortent plus. La jeune femme vit de plus en plus mal l’addiction persistante de son petit-ami pour la drogue, surtout que tout leur argent y passe. Pourtant, elle persiste dans sa volonté de l’aider, et surtout, de ne pas l’abandonner. Il a peur de se retrouver seul, de perdre la seule fille qu’il a aimée, et Max n’envisage pas de le laisser derrière elle. En fin d’année, après qu’ils aient passé Noël dans les pires conditions qui soient, le couple se retrouve à une fête improvisée dans un squat, pour le Nouvel an. Au cours de celle-ci, des jeunes abusent de la boisson, mais aussi de la drogue. Richie, complètement défoncé, finit inconscient, laissant sa petite-amie de côté. Plus seule que jamais. Croisant le chemin d’un jeune homme mal intentionné, et surtout plus du tout maître de ses moyens, Maxine termine la nuit dans les larmes, dans la douleur, abandonnée de tous, sale… et violée.

    Pendant les mois qui suivront, Maxine refusera de se laisser toucher par Richie, à qui elle cache la vérité. Elle fait tout pour oublier cette soirée aussi horrible que douloureuse, allant même jusqu’à se mentir à elle-même. Mais, inconsciemment, c’est à son petit-ami qu’elle reproche ce qui lui est arrivé, et Max se montre de plus en plus dure avec lui. Elle devient une tout autre personne, froide, cassante, agressive. Son petit-ami n’y comprend plus rien, et lorsqu’elle le voit se droguer sous ses yeux, Max décide que ce sera la toute dernière fois. Elle le quitte, sans prévenir, et disparaît dans la nature. Ce soir-là, elle aurait voulu mourir. Et pourtant, contacter sa famille ou ses amis n’est pas envisageable. Jamais elle n’avait eu aussi honte d’elle. Sa vie est un échec, sur tous les plans. Et le pire, c’est qu’on l’avait prévenue.

    Décidée à se tirer de là toute seule, Max cherche des emplois, mais son manque de formation, ajouté à son allure négligée et surtout le fait qu’elle vive dans la rue, ne l’aide pas en ce sens. Elle a beau effectuer des tâches ici et là, la jeune femme n’a pas l’impression de parvenir à se sortir de ce mauvais pas. Lorsqu’elle entend parler du Centre Adam Hawkes, elle se dit que cet endroit est fait pour elle, que c’est peut-être là-bas qu’elle pourra se reconstruire. Elle y vit depuis le 9 juillet 2012. Et depuis, sa vie a enfin changé… ! Mais certaines blessures sont toujours ancrées en elle, et ne sont pas prêtes de cicatriser. Elle garde de lourdes séquelles de ces dernières années, plus précisément de ce qu’elle a vécu au Nouvel an dernier. On ne la voit plus comme une fille drôle, souriante, et sympathique. La nouvelle Max n’a plus rien à voir avec l’ancienne. Elle s’est endurcie comme jamais elle ne pensait s’endurcir un jour. Pourtant, la belle brune est loin d’avoir un cœur de pierre…
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maxine Hamilton [FV] Mer 12 Déc - 21:23



❝ Fiche validée ❞


Revenir en haut Aller en bas

Maxine Hamilton [FV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Recovery RPG :: AUTOUR DU JEU :: Présentez-vous ! :: Présentations archivées-
Sauter vers: