Partagez|

Une matinée mouvementée • William

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Katheryn L. Lewis
• Thérapeute •

• Thérapeute •
Messages : 937
Date d'inscription : 12/12/2012

Profil du personnage
Âge Âge : 25 ans.
Côté cœur Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) Conjoint(e) :

MessageSujet: Une matinée mouvementée • William Sam 29 Déc - 10:00

6h15, incapable de se rendormir. Katheryn semble avoir fait sa nuit complète. Se tournant, retournant dans son lit, elle regarde les minutes passer sur son radio réveil. 6h20. 6h30. 6h45. La fatigue et le sommeil semblent être définitivement partis. Elle ne se lève pas avant une heure et demie normalement, pour aller au boulot. Frustrée par ce manque de sommeil, elle finit par se lever et se préparer. Pour passer le temps, elle se fera une petite balade, ça ne lui fera pas de mal. Après une rapide douche et un café, elle s'habille d'un jean et d'un pull avant de chausser ses bottes et enfiler son manteau. Les cheveux attachés dans une queue de cheval, elle passe la porte de son appartement et enroule une écharpe autour de son cou. Il fait frais ce matin et le jour se lève à peine. Mains dans les poches, elle se met à marcher direction le centre-ville. Elle sourit à quelques passants, parce que c'est naturel pour elle.

Elle a une chanson dans la tête, qu'elle se met à fredonner, très doucement tout en marchant dans la rue, sans trop réfléchir à sa destination. La ville est encore un peu endormie à cette heure-ci, mais ce n'est pas désagréable de pouvoir se balader dans le calme. D'ici quelques heures, les rues seront un peu plus peuplées et les routes pleines d'embouteillages à certains coins de la ville. Les heures de pointes. Pour le moment, elle profite de ce calme, passant devant une ruelle. Elle la dépasse puis se stoppe d'un coup, fronçant les sourcils. Elle n'est pas bien sûr de ce qu'elle a pu voir. Marche arrière, elle s'engage dans la ruelle où elle a bien vu un homme au sol. Elle court jusqu'au corps et se baisse à son niveau pour voir si tout va bien, s'il est blessé. Ou pire.

« Monsieur ? Monsieur ! Est-ce que ça va ? Monsieur ! »

Hésitante, elle place ses doigts dans le cou de l'homme pour capter son pouls. Heureusement, il n'est pas mort. Il est juste inconscient. Attrapant son téléphone pour appeler les secours, elle s'arrête quand elle le voit revenir à lui.

« Monsieur vous m'entendez ? Est-ce que vous êtes blessé ? »

___________________________________________________________________________________________


Katheryn Liberty Lewis
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une matinée mouvementée • William Sam 29 Déc - 11:36

Il se sentait bien. En paix avec lui-même et avec le monde qui l’entourait. Allongé sur ce matelas moelleux, tête reposant sur un long et large oreiller, il avait bien chaud sous cette épaisse couverture. Un sourire sur le visage, il huma avec bonheur la douce odeur de lavande qui vint lui chatouillé les narines. Ou était-ce l’odeur de la chèvre feuille ? Ou plutôt de l’herbe fraichement tendue ? Il ne saurait le dire. Quoiqu’il en soit, rien ne pourra le sortir de ce havre de paix et de bonheur. Rien. Rien ni personne. Sauf qu’un cri déchira le ciel. Grognant, William se demanda qui était cet énergumène qui le dérangeait dans son sommeille si intense et magnifique. Le cri se fît plus fort. C’était une voix féminine. Les mots se firent plus distincts. Il les comprenait, mais ne saurait les donner un sens. Puis, le ciel s’assombrit. L’impression de choir dans un trou noir et …

William écarquilla les yeux. Bouche ouverte pour prendre une profonde inspiration, tel le nouveau né qui pleurait pour mettre ses poumons en route, il se rendit compte que ce n’avait été qu’un rêve. Son matelas était le béton sur lequel il était allongé, son oreiller était une pierre plate qui se trouvait là, sa couverture était son propre sang qui commençait à coaguler et l’odeur n’était pas du tout celle de la lavande. Au contraire. Il n’avait, au final, aucune envie de savoir ce qu’était cette odeur.

« Monsieur vous m'entendez ? Est-ce que vous êtes blessé ? »

C’était la voix de la femme dans son rêve. Clignant des yeux, il tourna son regard vers l’inconnue, la fixa, puis se redressa vivement. Ignorant son vertige, il se recula, mettant de la distance entre elle et lui. Elle était trop près. Il n’aimait pas le contact physique. Déviant le regard, déglutissant, il regarda autour de lui. Sentant sa respiration et les battements de son cœur s’accélérer, il tentait de savoir où il était exactement.

« Qu’est-ce que … ? » demanda-t-il en s’adressant à la jeune femme « qui … où .. ? »

Oui, il se sentait perdu, faible. Il avait été tellement bien. Son rêve avait été tellement beau, tellement agréable. Ce brusque et dur retour à la réalité lui donnait l’impression de devoir vomir. Mais, et si cela n’était pas une simple impression ? Nauséeux, prit de haut le cœur, il se leva subitement et se dirigea en courant vers les poubelles, ayant assez de bon sens pour ne pas déverser le contenu de son estomac devant les pieds de la jeune femme. Là, derrière les poubelles, il rendit tout ce qu’il avait dans son ventre. Déversant une bile acide entre les sachets, ses hauts le cœur le répugnaient. Sa trachée le brulait et il se demandait furtivement comment il pouvait vomir de telle masses en ayant mangé qu’une tartine ce matin et n’ayant fumé qu’une seule cigarette.

Une main sur le mur, attendant que ses nausées ne cessent d’elles même, il reprit lentement son souffle. Ce ne fût qu’a cet instant précis qu’il prit en compte la douleur qu’il éprouvait au niveau de ses côtes, ainsi qu’à la tête et au dos. Il ne se souvint qu’en bribes de son combat avec Logan. Ne lui avait-il déboité l’épaule ? D’ailleurs, il était où ce connard ?

Avec toutes ses pensées, il oublia qu’il n’était pas seul dans cette ruelle. Qu’une jeune fille l’observait. Il se dégoutait lui-même.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Katheryn L. Lewis
• Thérapeute •

• Thérapeute •
Messages : 937
Date d'inscription : 12/12/2012

Profil du personnage
Âge Âge : 25 ans.
Côté cœur Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) Conjoint(e) :

MessageSujet: Re: Une matinée mouvementée • William Dim 30 Déc - 22:23

Essayant de garder son sang-froid, Katheryn est a deux doigts d'appeler les secours quand l'homme reprend conscience. Sur le coup, elle n'a pas fait attention, mais maintenant qu'elle le regarde plus sérieusement, elle voit tout ce sang sur lui et ça la dégoûte. Elle tourne les yeux pour changer la vue, plaçant même sa main sur le côté de son visage, lui faisant office d'oeillère pour lui cacher la vue du liquide rouge, prenant déjà une couleur marron. Elle se racle la gorge, prenant une grande inspiration pour oublier cette vue mais aussi pour garder son calme et son sang-froid pour venir en aide à cet homme visiblement mal en point. Quand il se met à bafouiller, elle ne sait pas trop quoi lui répondre. Visiblement, il n'a pas l'air de se souvenir de ce qui a bien pu se passer pour qu'il se retrouve là, dans cet état. Elle n'a vu personne avant d'arriver, alors il lui est difficile d'éclairer l'inconnu.

Elle n'a cependant pas le temps d'articuler quelques mots qu'il se lève d'un coup. Kathy se recule, surprise de le voir se lever si vite, si facilement, alors qu'il est blessé. Et c'est en le voyant se pencher au dessus des poubelles qu'elle comprend. Elle tourne le dos, essayant de faire abstraction de ses bruits de gorge. Il y a plus glamour comme rencontre, ça c'est sûr ! Elle se tourne un moment pour voir si l'inconnu va mieux mais, le voyant toujours penché au dessus des poubelles à rendre le contenu de son estomac, elle grimace lui tourne à nouveau le dos, se sentant elle-même prise d'un haut le coeur. Elle place la main devant sa bouche essayant de penser à autre chose, même si c'est dur avec le bruit de fond. Quand ça semble s'être arrêté, elle se tourne une nouvelle fois, espérant que ce soit vraiment terminé.

« Est-ce que vous voulez que j'appelle les secours ? Vous m'avez vraiment pas l'air bien...»

Demande-t-elle en s'approchant, prête à lancer un appel vers le 911. Le truc, c'est qu'il est conscient, il tient sur ses jambes et n'a pas l'air plus en danger que ça. Appeler les secours peut s'avérer être inutile s'il est en état de se rendre aux urgences de lui-même. Enfin, elle préfère quand même s'en assurer, ne voulant pas se sentir coupable de le laisser là dans cet état.

___________________________________________________________________________________________


Katheryn Liberty Lewis
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une matinée mouvementée • William Lun 31 Déc - 10:25

La douce voix de la jeune fille le fit tressaillir. Il avait complètement oublié sa présence. Il avait espéré qu’elle soit partie, se soit sauver pour ne pas avoir à le voir dans cet état. Oui, il se sentait ignoble. Il se dégoutait de se montrer de cette manière à une inconnue. Mais secrètement, il était soulagé. Soulagé qu’elle soit restée assez forte pour ne pas prendre la poudre d’escampette, qu’elle montre assez de courage pour pouvoir s’occuper de lui. Alors, prenant une profonde inspiration, il se passe le dos de sa main sur la bouche et se redressa lentement.

« Excusez-moi » articula-t-il doucement, sans pour autant de se retourner, trop honteux d’avoir eu à montrer cette facette de lui à cette parfait inconnue « je suis vraiment désolé que vous ayez eu à voir ça … je … »

Il se tue, ne sachant pas quoi dire d’autre. S’excusez n’arrangera en rien ce moment de pure honte. Mais que pouvait-il faire ? Il n’en savait rien. Il ne pouvait pas non plus se morfondre sur son état encore bien longtemps. Et puis, la jeune femme n’avait-elle pas dit qu’elle allait appeler les secours ? Il fallait absolument qu’il empêche cet acte ! Il n’avait aucune envie de se retrouver à l’hôpital. Alors, se retournant, il fît un pas en avant

« N’appelez pas les secours, s’il vous plait »
dit-il en la regardant d’un air implorant « Je vais bien. Je …. Juste besoin d’un peu de repos. Demain ce sera passé »

Il savait que c’était faux. Il savait que demain il se sentira tout aussi misérable. Mais il avait envie de se mentir à lui-même pour se donner du courage.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Katheryn L. Lewis
• Thérapeute •

• Thérapeute •
Messages : 937
Date d'inscription : 12/12/2012

Profil du personnage
Âge Âge : 25 ans.
Côté cœur Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) Conjoint(e) :

MessageSujet: Re: Une matinée mouvementée • William Ven 4 Jan - 6:48

On rêve de situations plus galmour à une heure aussi matinale. Katheryn sent un poids sur son estomac, provoqué par la vue de cet homme en train de rendre ce qu'il a certainement magé depuis les douze dernières heures. Elle n'a jamais été très à l'aise à la vue du vomi, ou de quelqu'un en train de le faire. C'est dégoutant. Certaines personnes tiennent le coup, mais elle, pas du tout. Elle fait preuve d'un grand self-control pour ne pas partir en courant ou être elle-même malade. Elle travaille sa respiration pour éviter à son coeur de s'emballer, et surtout, pour éviter de paniquer. La jeune femme grimace, elle a de la peine pour cette homme. Il s'excuse d'avoir été malade, c'est quand même un comble. Il n'a pas à avoir honte.

« Non, ne vous excusez pas, ce n'est pas votre faute. »

Murmure-t-elle d'une voix douce. Elle se sent presque mal de l'entendre s'excuser pour ça. S'approchant doucement, mais pas trop non plus, elle se stoppe à quelques mètres de lui, toujours aussi inquiète.

« Que vous est-il arrivé ? »

Elle n'est pas experte, mais on dirait bien qu'il s'est fait frapper. Agression, règlement de compte, bagare. Peu importe. Il est blessé et nécessite des soins. Ce qu'elle ne comprend pas, c'est pourquoi il refuse qu'elle appelle les secours. Elle fronce les sourcils.

« Mais....vous êtes blessé ! ça pourrait être grave ! Je peux pas vous laisser comme ça...»

Sa conscience en prendrait un sacré coup si elle le laissait là et qu'elle apprenait qu'il est mort des suites de ses blessures. Elle ne peut pas l'abandonner alors qu'il est mal en point. S'il ne veut pas qu'elle appelle les secours, elle ne le fera pas, mais elle ne peut pas non plus partir sans rien faire.

« Laissez-moi au moins vous aider, vous raccompagner. Vous habitez loin ? »

___________________________________________________________________________________________


Katheryn Liberty Lewis
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une matinée mouvementée • William

Revenir en haut Aller en bas

Une matinée mouvementée • William

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Recovery RPG :: EN DEHORS DU FOYER :: Quartier Haight Ashbury :: Rues du quartier-
Sauter vers: