Partagez|

An emptiness began to grow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité
Invité


MessageSujet: An emptiness began to grow Ven 28 Déc - 13:56


An emptiness began to grow


- WITH EMILY -





Spoiler:
 
La période des fêtes de fin d’année n’est pas une des plus simples à vivre pour la plupart des résidents du Centre, mais elle ne l’est pas non plus pour son Directeur. En même temps, Noël n’a jamais été une fête qu’il aimait célébrer en famille. Son père en faisait des tonnes, et sa mère passait des heures derrière les fourneaux, mais pourtant, une fois le moment du repas arrivé, il n’y avait pas d’alchimie dans l’air, pas d’ambiance chaleureuse, pas d’éclats de rire non plus. Dean ne s’attendait pas à vivre cette période d’une façon plus difficile encore, et pourtant cette année, avec l’absence pesante de son neveu, il a vu sa sœur s’effondrer à plusieurs reprises. Cette période lui rappelle Adam, et lui rappelle, aussi, et surtout, qu’elle l’a perdu pour de bon. Dean peut comprendre que ce moment soit difficile, invivable, même, pour elle. Mais entre ça, et le fait que leurs parents se sont détournés d’eux, il s’est senti plus seul que jamais dernièrement. Un profond vide semble grandir en lui, et il ne sait pas comment y mettre un terme. La seule chose qui le motive, c’est la structure qu’il a fondée. C’est son unique priorité, et c’est là-bas qu’il passe le plus clair de son temps, aussi. Mais ce soir, il a jugé bon de s’accorder une pause, enfin. Il ne peut pas passer tout son temps là-bas, il doit aussi penser à se reconstruire, à côté de ce projet. Le seul problème c’est qu’il ne sait pas franchement comment. En fait, il n’a pas spécialement envie de sortir, et encore moins de faire la fête – faut dire qu’il ne saurait pas franchement comment la faire. Alors, parce qu’il a entendu parler, par des collègues, d’un film qui vaut le détour, Dean a décidé de passer au vidéo-club du quartier, pour le louer, et décrocher un peu, devant un bon DVD, le temps de quelques heures. Ça ne devrait pas lui faire de mal ! Ça devrait même lui faire du bien. Enfin espérons-le.

Après une journée de travail au foyer, l’homme décide de quitter les lieux plus tôt que d’habitude, aux environs de 19 heures, une première. Se protégeant de la pluie qui tombe dehors, avec un sweat à capuche, tenue qui lui semble très décontractée, l’homme traverse Waller Street, puis s’engage sur Ashbury Street, pour rejoindre le vidéo-club, dont il connaît la propriétaire. Celle-ci a la gentillesse de proposer une sélection de films, régulièrement, aux résidents du foyer, à titre gratuit ou quasi-gratuit. Dean la connaît de nom, mais n’a pas eu l’opportunité de faire plus ample connaissance avec elle pour autant. Il est resté très professionnel avec elle le jour de leur rencontre. Elle lui avait, cependant, semblé très sympathique.

A l’intérieur de la boutique, le Directeur du Centre retire sa capuche. Le teint foncé de son sweat fait ressortir le bleu incroyable de ses yeux. Dans les rayonnages du magasin, l’homme ne sait pas trop où se tourner. Il n’a jamais mis les pieds ici, et, même si la pièce n’est pas très grande, Dean se sent perdu parmi tous les DVD qui sont à sa portée. En fait, il ne se souvient pas d’avoir déjà mis les pieds dans un endroit comme celui-ci. Même à New-York, il ne fréquentait pas les vidéo-clubs. Le cinéma, ça n’avait jamais retenu son attention.

Perdu, le beau blond se retrouve dans un rayon qui ne le met pas franchement à l’aise, celui des films pour adultes. Surpris et gêné devant les jaquettes très coquines des DVD, Dean fait soudainement volte-face, les joues rouges, et bouscule quelqu’un dans son mouvement. Son teint s'empourpre davantage, lorsqu’il s’excuse, et qu’il reconnaît la propriétaire du magasin, Emily Harris.

Oh, excusez-moi…

Balbutie-t-il, avant de déglutir nerveusement.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: An emptiness began to grow Ven 28 Déc - 14:54


Spoiler:
 
Les fêtes sont devenues assez lassantes pour Emily. Depuis qu’elle connait l’existence du Centre, de cette cause toute entière, la jeune femme réalise à quel point cette période doit être difficile pour certaines personnes. Et forcément, elle qui a un endroit où le fêter, des personnes qui lui offriront quelque chose, et tout ce qui constitue cette tradition du réveillon. Forcément, elle se sent chanceuse mais si elle ne venait pas d’une famille aussi… conservatrice. Ce sont toujours de très grands repas. Les femmes aux fourneaux, les hommes devant la TV. Le vin coule à flot, les gens font semblant de s’intéresser les uns les autres. Autour de la longue table, la jeune femme s’est promis de ne jamais être l’hôte d’un pareil repas. Tout lui semble tellement futile, d’autant plus qu’elle s’ennuie ferme. Heureusement, ce n’est que le temps d’une soirée. Les fêtes ne s’attardent que trop peu car ses parents ont pour habitude de partir en vacances à cette période là. Le lendemain, la jeune femme se devait de les emmener à l’aéroport qui les feraient s’envoler pour une île sans doute parfaite, paradisiaque. Em’ s’était refuse des vacances. Déjà, pas avec eux mais surtout parce qu’elle a beaucoup mieux à faire à San Francisco.

En fin d’année, il y a énormément de sorties en terme de films et Emily ne compte pas rater ça. Elle veut toujours faire mieux que ces concurrents, d’autant plus qu’elle sait que la plupart du quartier viennent dans son établissement. Sans parler du Centre, à qui, elle loue presque gratuitement une tonne de DVDS. Bon, ce sont surtout des vieilleries ou des choses plus récentes mais c’est un moyen de divertissement comme un autre, non ? Comme Emily n’a toujours pas d’employés, c’est seule qu’elle gère toute cette affaire. Elle rêve d’un local plus grand mais ne souhaite pas bouger de quartier, l’emplacement est parfait. Enfin, il est assez grand tout de même mais Emily a la folie des grandeurs en ce moment. Une pile de petits tickets à remettre à leur place, la demoiselle se ballade dans le vidéoclub sans se rendre compte de la présence d’un client. Elle s’apprête à remettre à sa place un ticket correspondant à un film pornographique. Elle ne comprend pas les personnes qui se plaisent à louer ce genre de films. Et puis, il y a internet de toute manière. Ça la dépasse un peu quand même.

Enfin, cette pensée lui échappe rapidement lorsqu’elle sent quelqu’un la bousculer. Emily sursaute vivement avant de réaliser qu’il s’agit de Dean Anderson, le big boss du Centre (a) De le retrouver dans un pareil rayon, ça lui fait bizarre quand même. D’autant plus qu’elle a l’habitude de le croiser toujours très propre sur lui. C’est un choc tout entier XD

Pas de soucis… !

Répond la jolie blonde dans un sourire. Elle passé une main dans ses cheveux, l’autre occupée en tenant les autres tickets. Elle ne se voit pas le conseiller puisqu’elle n’a vu aucun film sur l’étagère XD Elle ne voit pas pourquoi elle est étonnée 30 secondes. C’est un homme comme un autre, il a certainement des besoins primitifs. Cela casse juste le mythe. XD

Je vous pensais pas comme ça, mais si vous avez besoin de conseils pour des films plus…habillés je suis là !

Souffle la demoiselle, spontanément. Faudrait qu’elle songe à réfléchir avant de se lancer mais faut dire qu’au final la situation est assez risible. Son regard se perd dans celui du Directeur qui semble un peu plus nerveux que d’habitude (a)

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: An emptiness began to grow Ven 28 Déc - 16:28

Dean a l’impression d’être pris en faute quand il bouscule quelqu’un dans le rayon des films réservés aux adultes. Il faut dire qu’il est un peu gêné d’être là, de passer pour ce qu’il n’est pas. Oh, bien sûr, comme tout homme normal qui se respecte, il a eu l’occasion dans sa vie de regarder des films X… ! Mais jamais il n’a ressenti le besoin d’en louer un, et ça fait un bout de temps que ça ne l’a plus intéressé d’ailleurs. Pire que ça, ce n’est pas le premier venu qu’il bouscule, non, c’est la propriétaire du magasin en personne. Et ça l’embête drôlement qu’elle ait pu le voir dans ces conditions. Du coup, l’homme rougit, et ne sait pas quoi dire, si ce n’est qu’il s’excuse de lui être rentré dedans. La politesse, le respect, ce sont les bases. Il n’empêche que ça ne le sauve pas d’un ridicule certain, et d’ailleurs la jeune femme semble s’amuser de la situation. Lui, il ne se sent pas vraiment d’humeur à rire… ! Il aurait plutôt tendance à vouloir se justifier. Il n’a pourtant pas de raison de le faire, mais quand même, ça lui semble inévitable pour le coup ! Parce que c’est une situation fortement inconfortable.

Non, attendez, je…

Dean passe devant elle, pour l’empêcher de s’éloigner, et de le laisser dans un pareil endroit. Vraiment, il n’a pas fait exprès de se retrouver là… !

Je n’étais jamais venu, je me suis perdu dans les rayons…

Explique-t-il, en passant une main sur sa nuque, et en regardant brièvement tout autour de lui. Il a du mal à tenir le regard de la patronne, mais en même temps, en laissant ses yeux gambader sur les jaquettes des films en rayon, Dean se dit qu’il ferait peut-être mieux de la regarder elle… ! Il esquisse donc un sourire gêné – d’ailleurs ses joues n’ont toujours pas changé de couleur. Le pauvre, il est bien embêté.

J’aurais bien besoin de votre aide, en fait, on m’a conseillé un film, et je ne sais pas du tout où le trouver. Est-ce que le titre « Inception » vous dit quelque chose ?

Dean ne s’y connaît tellement pas en cinéma qu’il ne sait pas que ce film est devenu un classique du genre, une référence. Il est complètement à la ramasse, et surtout, très gêné, toujours. Il finit d’ailleurs par baisser la tête, ne se sentant plus la force de regarder dans sa direction, ou même de regarder autour de lui. C’est une situation vraiment très embarrassante ! Et le Directeur n’espère plus qu’une chose : qu’Emily veuille bien changer de sujet, et le conseiller, pour qu’il puisse ensuite prendre ses jambes à son cou… !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: An emptiness began to grow Sam 29 Déc - 6:38

Si elle pouvait choisir, Emily ne mettrait pas de films pour adultes dans son vidéoclub. Cependant, il faut avouer qu’ils sont source d’un certain revenu que la demoiselle ne peut pas négliger. Sans parler du contrat avec ses fournisseurs qui lui refilent la marchandise en question. Ce sont des locations comme des autres. Cependant, de voir Dean Anderson, le Directeur du Centre dans un pareil rayon, ça en casse un mythe tout de même. Emily a une drôle d’image qui lui vient en tête. Le jeune homme, d’après ce qu’elle a pu voir, a l’air d’être quelqu’un de très sérieux, propre sur lui alors autant dire que tout s’effondre d’un coup d’un seul. Une fois la surprise passée, Emily cherche tout de même à faire de l’humour avant de chercher à s’éclipser. Le jeune homme la retient en passant devant elle, de manière à la stopper dans son élan. Emily ne se fait pas prier, son regard se perd dans le sien, elle arbore un sourire plus léger, doux.

Même si vous n’étiez pas une brebis égarée, je ne vous aurai pas jugé hein ! Respirez un petit coup, vous êtes tout nerveux (a)

Lance la demoiselle dans un sourire amusé. Elle passe sa main brièvement sur son épaule. Em’ a toujours été très tactile. De le voir se justifier de la sorte, comme de peur qu’elle se fasse des films dans sa tête, ça la fait sourire. Et puis elle a quand même un peu de peine pour le Directeur qui semble terriblement nerveux à l’instant. Il n’ose presque plus la regarder et surtout rougit comme un dingue. Le beau blond prend à nouveau la parole pour lui demander conseil.

Oh, très bon choix ! On doit certainement l’avoir, et vous faites bien de le louer, il est super ce film… et il pousse à la réflexion si c’est le genre de films qui vous plaisent.

Explique la demoiselle, en l’incitant à la suivre justement pour partir à la recherche du fameux DVD. Elle l’a vu au moins trois fois ce film. Elle ne s’en est toujours pas lassée pour tout avouer. Emily l’a vraiment trouvé super intéressant. En marchant entre les rayons, la demoiselle jette un coup d’œil au Directeur, en espérant qu’il se soit détendu.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: An emptiness began to grow Dim 30 Déc - 21:08

Dean est déjà gêné de se retrouver dans un pareil rayon, mais en plus d’y être surpris par la propriétaire des lieux, c’est d'autant plus embarrassant ! Il ne sait plus du tout où se mettre, et ça se ressent. Sa nervosité et son embarras sont palpables. Très vite, d’ailleurs, il cherche à se justifier, à s’expliquer. Loin de lui l’idée de louer ce genre de films ! Non, vraiment, pour une première dans un vidéo-club, ce n’est pas ce qu’il est venu chercher. En fait, il a tout bêtement voulu suivre le conseil de certains de ses collègues. Une soirée au calme devant un film, c’est détente garantie, non… ? C’est ce que font la plupart des gens. Cela dit, la plupart des gens ne se retrouvent pas par erreur au rayon des pornos… ! C’est peut-être ce détail qui pousse Emily à ne pas le croire ? Ou plutôt qui pousse l’homme à se justifier autant.

Je ne suis qu’une brebis égarée, vraiment.

Souffle le Directeur, dans un sourire gêné, tout en reprenant les termes employés par la jeune femme. Cela dit, le geste qu’elle a envers lui, aussi bref soit-il, ne l’aide pas franchement à calmer son embarras. En fait, Dean jette même un regard en direction de cette main, sur son épaule. Heureusement, Emily n’envisage pas de la laisser plus longtemps à cette place, et c’est tant mieux ! Car ce geste, même anodin, l’avait fait rougir d’autant plus pour finir. Ce n’était pas grand-chose, mais l’homme a perdu l’habitude qu’on lui donne autant d’intérêt. Il est devenu très solitaire. Son regard se fait donc fuyant, mais Dean essaie très vite de se focaliser sur la suite de leur conversation.

Oh, très bien.

Répond Dean, en acquiesçant. Il est content que le film ait plu à la propriétaire des lieux, qui a dû en voir des tonnes et des tonnes – sans quoi elle ne se serait sans doute pas lancée dans cette branche. L’homme la suit à travers les différents rayonnages.

J’aimerais juste me changer un peu les idées.

Explique le Directeur. Il n’a pas d’attentes particulières quant au style du film en question. Il voudrait juste se vider un peu la tête. Par chance, et grâce à cette conversation plus « légère », Dean sent l’embarras le quitter peu à peu.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: An emptiness began to grow Mar 1 Jan - 16:57

Pour Emily, le ridicule ne tue pas. Sinon, elle serait déjà enterrée depuis un bon moment, c’est certain. Cette situation est bien plus drôle qu’elle n’en a l’air, surtout pour Dean, qui semble affreusement gêné qu’elle ait pu le croiser dans un pareil rayon. Après tout, elle en a vu des centaines de personnes se complaire devant les jackettes de ce genre de DVDS. La demoiselle fait de l’humour à ce propos. Dean Anderson se justifie à plusieurs reprises, en lui faisant savoir qu’il s’est retrouvé ici par erreur. Elle sourit, et le rassure sur le fait que même si ça n’avait pas été une erreur, elle ne l’aurait absolument pas jugé. Campant sur ses positions, le Directeur lui assure qu’il n’est pas une brebis égarée. L’image lui fait arborer un sourire.

D’accord, d’accord, je vous crois.


Souffle la demoiselle dans un sourire, après avoir passé sa main sur lui, très tactile, sans se douter que ça puisse le mettre mal à l’aise en fait. C’est seulement en voyant son regard sur sa main, sur son épaule qu’elle finit par la retirer l’air de rien, mais toujours souriante.De voir son visage toujours aussi rougit, ça l’embête tout de même, bien qu’elle trouve ça particulièrement charmant. La demoiselle rebondit sur les propos du Directeur qui semble vouloir de l’aide.

Vous n’allez pas être déçu… ! Suivez moi alors.

Assure la demoiselle, en marchant dans les rayons, cherchant celui d’action où se trouve le fameux Inception dont ils sont en train de parler justement à l’instant. Elle lui parle de son genre de films mais le Directeur lui explique juste vouloir se changer les idées.

Longue journée ? ^^

Demande t elle, peut être un peu indiscrètement, il faut dire. Elle attrape alors la pochette du DVD en question pour le lui tendre au cas où il souhaiterait checker avant de le louer. Elle n’en a finalement pas terminé, puisqu’elle lui propose dans un sourire:

Un autre film peut être ? Une comédie ? En général ça aide à se vider la tête x)

Emily sourit. En tout cas, s’il avait voulu se vider autre chose XD Il était dans le bon rayon tout à l’heure. Elle ne lui fait pas part de sa pensée, de peur qu’il finisse par partir en courant (aa)
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: An emptiness began to grow Dim 6 Jan - 0:00

Une simple « brebis égarée », voilà ce qu’il est, et le Directeur tente de convaincre la propriétaire du vidéo-club à ce sujet. Franchement, il est bien embêté, parce qu’il ne pensait pas se retrouver dans une situation aussi gênante, surtout pas en face de celle qu’il a déjà eu l’occasion de rencontrer pour le travail. Heureusement, la jeune femme semble prête à le croire pour finir, ce qui lui ôte un poids du cœur. Non, vraiment, il se sentait terriblement mal à l’aise, et est bien soulagé de passer à autre chose. En effet, il parle ensuite à Emily du film qu’il est venu chercher à la base, le film « Inception », plébiscité par ses collègues du Centre.

Le geste de la jeune femme, apparemment très tactile, ne le met pas plus à l’aise, et ses joues restent rougies même lorsqu’ils emboitent ensemble le pas vers un autre rayon. Dans ce genre de circonstances, Dean se trouve encore plus ridicule de ne pas être capable de se comporter comme un « vrai mec ». Un rien le trouble, surtout quand il est en face d’une si jolie jeune femme. Il faut dire que les interactions sociales, ce n’est pas particulièrement sa tasse de thé.

Je vous fais confiance.

Répond Dean dans un sourire poli, avant de s’arrêter près de la jeune femme quand elle s’empare du fameux DVD dans un des rayons. Celle-ci l’interroge alors sur sa journée, question plutôt personnelle quand on y pense, mais liée directement à ce qu’il vient de lui confier en fait. Il est le premier à s'être ouvert finalement, il est donc logique qu’elle continue la discussion à ce sujet. Du coup, Dean accepte volontiers de s’étendre à ce propos, ne trouvant pas la jeune femme si indiscrète que ça pour finir.

Non, pas tant que ça, en fait… ! Disons juste que j’ai la tête dans le guidon en ce moment.

Et il serait temps de décrocher un peu sans doute. Dean prend le DVD dans sa main gauche, y jette un bref coup d’œil, puis relève les yeux vers Emily, lorsqu’elle essaie de l’orienter vers un autre film, peut-être dans un genre plus drôle. Heureusement, l’homme ne sait rien de ses pensées sur le moment, et lui rend donc son sourire.

Pourquoi pas ! Qu’est-ce que vous me conseillez ?
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: An emptiness began to grow Dim 6 Jan - 1:02

Emily ne peut s’empêcher d’avoir un regard un peu plus tendre sur le Directeur du centre. Il est tout mignon comme ça, très mal à l’aise de s’être retrouvé dans une pareille situation. Il semble presque fragile sur le moment, ce qui la fait sourire car dans son bureau, il n’en a absolument pas l’air. C’est presque un tout autre homme. C’est probablement le costume qui arbore tiens, elle se surprend à avoir autant de pensées d’un coup envers lui mais son imagination a toujours été très débordante (a) La conversation change du tout au tout, puisque de toute façon, Dean lui parle du film qu’il souhaiterait louer. Emily se fait un plaisir de l’aider dans ce sens, bien qu’elle remarque toujours ses joues particulièrement rouges, ce qui lui donne un air encore plus craquant.

Elle n’en fait plus de remarque et cherche le fameux DVD. Il semble lui faire confiance, ce qui lui fait arborer un sourire un peu plus grand. C’est certainement dit par pure politesse mais c’est tout de même gentil. Dans le bon rayon cette fois ci, elle attrape la pochette du film et la lui tend, dans le cas où il aimerait checker avant de le louer. Peut-être que ça ne lui plaira pas tant que ça ? Emily ne connait pas ces goûts cinématographiques. Il semble seulement vouloir se vider la tête. Du coup, Emily en vient à s’interroger quant à la journée qu’il a passée. Sa question pourrait être indiscrète mais apparemment pas pour Dean qui lui répond que non.

La tête dans le guidon ? Vous faites bien de vous détendre alors, vous avez beaucoup de responsabilités et faudrait pas que vous explosiez d’un coup x)

Lance la demoiselle dans un sourire. Il est venu au bon endroit. Enfin, à sa place, elle se serait certainement prise une cuite ou quelque chose comme ça mais une soirée DVD n’est pas si mauvaise. Pendant qu’il jette un regard sur la pochette du DVD, la demoiselle lui propose d’en louer un autre, quand à faire. Peut être qu’il n’est pas un couche tôt ? Bizarrement, Emily est certaine que c’est le cas XD

Inception risque de vous pousser à la réflexion et le but est de vous vider la tête donc je pense qu’une petite comédie, histoire de vous fendre la poire un peu ça peut être sympa… il y a un film qui est regardable : Ted. C’est assez sympa !

Elle sourit et explique dans les grandes lignes :

C’est l’histoire d’un ours en peluche assez atypique disons.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: An emptiness began to grow Dim 6 Jan - 1:40

Dean déteste se sentir si gêné, si mal à l’aise, d’autant plus devant une femme. Et pourtant, ce n’est pas nouveau. S’il a toujours su gérer ses affaires professionnelles d’une main de maître, il est beaucoup plus mauvais lorsqu’il s’agit d’interagir socialement. Qui plus est, c’est lui-même qui s’est mis dans l’embarras cette fois… ! Et ce genre de situations le rendent nerveux, et encore plus maladroit. Il en est d’ailleurs arrivé à se justifier, encore et encore, au point, sans doute, de perdre en crédibilité à un moment d’ailleurs. Heureusement, la jeune femme semble bien vouloir lui laisser le bénéfice du doute. Le Directeur est donc soulagé, mais brièvement seulement, puisque la gérante du vidéo-club le trouble en posant sa main sur son épaule. Un geste certainement anodin pour elle, mais certainement pas pour lui. Ses joues restent rouges, et son regard un peu fuyant. Heureusement pour lui, c’est ensemble qu’ils changent de rayon et qu’ils parlent finalement d’autre chose. Soulagement !!

L’homme ne jette qu’un bref coup d’œil au DVD d’Inception. Il fait confiance à ses collègues, mais aussi – et peut être surtout ? – à la belle Emily. D’ailleurs, c’est finalement sur elle que se pose son regard. Elle l’interroge sur sa journée. Dean joue franc jeu avec elle. Ce n’est pas tant par rapport à cette journée en particulier qu’il aimerait se changer les idées, mais plutôt suite aux derniers mois de sa vie, au cours desquels il s’est créé une véritable routine, routine qui pourrait devenir destructrice à force. C’est d’ailleurs ce que pense la jeune femme elle-même.

Après mon installation à San-Francisco, je me suis concentré sur le projet du centre pour m’occuper l’esprit. Seulement quand j’ai un truc en tête, j’arrive pas à faire autre chose, vous comprenez ? C’est pour ça qu’on m’a conseillé de me détendre un peu pour une fois x)

Explique l’homme, en décrochant un léger sourire embêté. Il n’a pas envie de saouler la jeune femme avec ses histoires, mais il est content de pouvoir avoir une discussion avec elle, autre que sur les films pornographiques notamment XD Emily lui propose une comédie en second choix. Dean écoute attentivement ses conseils, puis hausse les épaules.

Un ours en peluche ? Vraiment ?

Dit comme ça, on ne peut pas dire que ce soit trop convaincant. Dean pense aussitôt à une histoire pour enfants. Mais il est loin du compte (a) Il esquisse une moue peu emballée.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: An emptiness began to grow Dim 6 Jan - 2:23

Emily ne prend pas Dean pour un gros pervers, loin de là, en fait, il a l’air juste complètement paumé dans ce pauvre rayon XD La situation est trop risible mais en voyant les joues cramoisies du Directeur, la jeune femme a décidé de ne pas le mettre d’avantage mal à l’aise. Elle pense que si elle avait continué, l’homme aurait fini par partir en courant. Ça lui donne un côté assez attachant, très différent de l’image qu’il donne dans son Centre. En même temps, Emily peut aisément le comprendre, il se doit d’être professionnel et très droit. Même à l’extérieur, malgré sa tenue plus décontractée, elle voit bien qu’il n’est pas du genre à se laisser aller. Enfin, elle n’en va pas à le psychanalyser là d’un coup, de toute manière, ils se mettent en marche pour changer bien rapidement de rayon. Puisqu’il souhaite louer un film d’action, il est temps de migrer ailleurs !

Dans le rayon, la demoiselle lui tend le fameux DVD. Il lui dit lui faire confiance et ça arrache à la jolie jeune femme un sourire rayonnant. Sa remarque la pousse à l’interroger sur la journée qu’il venait de passer. Il est tout de suite très franc dans ses propos et c’est quelque chose qu’Emily apprécie. Au moins, il ne tourne pas autour du pot et ne cherche pas à se cacher. La conversation poursuit d’ailleurs puisqu’il lui donne une réponse plus détaillée.

Hm… je vois. Seulement, vous savez que consacrer tout son temps à un projet, aussi bon qu’il puisse être, ce n’est pas forcément très saint. Je veux dire, oui, de temps en temps c’est une bonne chose de décompresser, de laisser son travail au bureau une fois que les portes sont fermées ! Et puis vous êtes jeunes, c’est le moment de s’amuser un peu (a)

Se permet de dire Emily dans un sourire. Elle ne le juge pas, à aucun moment et ne trouve pas que leur conversation est inintéressante, au contraire. Elle le découvre d’avantage, ce qui ne peut que lui faire plaisir au fond. Ensuite, Em’ lui conseille de prendre un tout autre film, une comédie. Le jeune homme semble sceptique.

Oui, ça a l’air enfantin mais en réalité l’ours en peluche est assez…dévergondé ! Il envahit un peu la vie de son propriétaire, qui a grandi avec lui et se retrouve en coloc avec à 30 ans. C’est assez drôle, je vous assure.

Explique la demoiselle en jetant son regard sur Dean, espérant que ça le brancherait un peu plus. Sans ça, il y a des tonnes d’autres comédies.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: An emptiness began to grow Dim 6 Jan - 3:01

Dean n’est pas mécontent d’investir un autre rayon, et de passer à autre chose. Cette situation l’a vraiment intimidé, et il aimerait désormais oublier cette mésaventure, d’autant qu’il est venu dans ce vidéo-club pour se trouver un film, et qu’il n’aimerait pas repartir bredouille ! Il est temps qu’il apprenne à se déconnecter un peu de son travail, et qu’il se fasse plaisir. Une soirée films, ce ne sera pas du luxe pour lui, à vrai dire, ce sera même une première sans doute depuis son arrivée à San-Francisco. C’est bien triste quand on y pense, d’ailleurs… ! La vie sociale du Directeur ne se résume pas à grand-chose depuis qu’il vit dans le coin. C’est peut-être pour ça d’ailleurs qu’on le pousse à faire autre chose de son temps que se préoccuper du foyer, des éventuels partenaires financiers, et de l’avenir des résidents. Souffler ne pourra pas lui faire de mal, et ça même Emily le lui conseille pour finir.

L’homme finit par sourire timidement quand la jeune femme relève son âge, qu’elle considère comme jeune. C’est flatteur en un sens qu’elle le voit de la sorte, puisqu’elle doit être bien plus jeune que lui en fait. Il ne lui donnerait pas plus de 25 ans de son côté.

Je ne sais pas si c’est dans mes cordes… De m’amuser, je veux dire. J’ai pas franchement l’habitude.

Oh il sait bien, en disant ça, qu’il va passer pour un rabat-joie de première, mais tant pis. C’est la stricte vérité. Dean Anderson n’est pas un fêtard. Il a consacré la plus grande partie de sa vie à sa carrière, et c’est d’ailleurs comme ça qu’il s’est fait un nom, et qu’il s’est enrichi. Il n’a pas à en avoir honte après tout, même si ça a eu pour effet de le couper du reste du monde, et de réduire sa vie sociale à néant ou presque.

Et bien pourquoi pas alors !

Répond Dean, au sujet de la comédie que lui propose Emily. Ce film lui semble complètement crétin (XD), mais il tient à rester ouvert aux propositions, et si la jeune femme l’a trouvé drôle, peut-être devrait-il s’en amuser également ? En tout cas, il est prêt à tenter le coup, et puis ça le changera, c’est certain. Son regard se pose un instant sur la couverture du DVD, puis revient se poser sur la gérante du magasin. Il lui sourit avec amabilité. C'est gentil à elle d'avoir pris le temps de le conseiller.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: An emptiness began to grow Dim 6 Jan - 13:01

Emily est vraiment étonnée de le voir aussi… intimidé d’un coup. C’est vraiment surprenant de la part d’un homme qui dans son domaine professionnel semble si déterminé et plein d’assurance. Là, dans ce pauvre rayon tout semble complètement différent. Une autre facette de la personnalité du Directeur qu’Emily est en train de découvrir à l’instant. Heureusement, le moment gênant ne dure pas des siècles, ils enchainent bien rapidement dans le rayon des films d’actions. Là, le jeune homme semble se détendre un peu plus. Ses joues restent un peu roses encore mais ça fait sourire la demoiselle qui le trouve tout mignon de cette manière là. La conversation qu’ils ont ensuite est tout aussi intéressante. Le fait qu’il veuille bien s’ouvrir un peu à elle, qui pourtant, ne la connait absolument pas, c’est une chouette chose. Elle apprend de lui qu’il est bien trop concentré, focalisé sur son travail, qu’il en vient apparemment à ne jamais prendre le temps de s’amuser tout simplement.

C’est donc au tour d’Emily de prendre la parole et de lui faire savoir sa façon de penser. Elle est peut être maladroite mais lui fait savoir qu’à son âge, il a encore le droit de prendre du bon temps. C’est malsain de passer tout son temps à travailler. Du coup, comme ses proches, Em’ en vient à lui conseiller la même chose : s’amuser. Elle arbore une petite moue en entendant sa réponse, pourtant, Emily ne le juge pas, elle préfère lui répondre, enthousiaste :

Vous n’êtes pas un cas désespéré, il n’est jamais trop tard pour vous y mettre (a)
Souffle la demoiselle dans un sourire. Oui, il n’est jamais trop tard pour apprendre à passer de bons moments, décrocher tout simplement. Il a fait certainement énormément de sacrifices et il est temps de récolter les fruits de ceux-ci, hormis financièrement parlant mais en se faisant des souvenirs plus humains disons. De personnes de son âge.

Chouette !

Lance Emily, en prenant les étiquettes des deux DVDs en question, puis elle l’incite tout simplement à le suivre vers le comptoir. Elle n’en oublie pas le fait qu’il ne sache pas s’amuser, ça lui reste dans un coin de son esprit ; Peut-être que c’est en partie parce qu’il n’a personne d’assez compétant pour cette tâche là (a) ? En marchant, la demoiselle reprend :

Vous me direz ce que vous en avez pensé !

Propose la gérante en parlant des films. Arrivée près du comptoir, elle ajoute :

Et si ça vous a plu, je vous sors un soir de votre routine (a)
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: An emptiness began to grow Dim 6 Jan - 14:25

Dans un domaine qu’il maîtrise, Dean est effectivement un homme charismatique, bourré d’assurance, et peut même parfois se montrer très sûr de lui, et direct. Mais quand il ne maîtrise plus rien, c’est absolument tout l’inverse qui se produit. Il devient alors maladroit, gêné, stressé… ! Comme à l’instant. Ses joues rougissent, ses propos sont décousus, comme ses pensées d’ailleurs. Il a l’impression de s’emmêler les pinceaux, et de passer pour le dernier des idiots. Heureusement, la conversation change du tout au tout quand ils investissent le rayon des films d’action. Dans celui-là, le Directeur se sent beaucoup plus à l’aise. Il peut souffler un peu, même si la conversation s’oriente sur lui, et sur ses difficultés personnelles. L’homme préfère reconnaître ce qui l’amène ici : il ne sait pas se détendre, souffler un peu. Il serait pourtant temps qu’il se préoccupe d’autre chose que le Centre, même si c’est pourtant une cause tout à fait louable à la base.

Ah oui ?

Répond Dean, dans un sourire amusé, quand la jeune femme lui apprend qu’il n’est pas un cas désespéré :

Et sur quoi vous vous basez pour dire ça ?

Demande-t-il, par curiosité, avant d’accepter le deuxième DVD qu’elle lui conseille. Pourtant, ce film lui semble un peu crétin… ! Mais Dean a envie de lui laisser une chance, puisque c’est celui-là que la jeune femme lui a conseillé. C’est son métier après tout, elle sait pertinemment de quoi elle parle. Et puis, si elle l’a trouvé marrant, lui aussi devrait s’en amuser. Il la suit donc très docilement ensuite, en direction du guichet.

Bien sûr, je vous dirais ça quand je viendrais vous les retourner !

Répond Dean, en sortant son portefeuille pour régler la note. Sa tête se redresse d’un coup lorsqu’il entend la dernière phrase de la vendeuse. Il a un peu de mal à comprendre où elle veut en venir. En fait, si, il comprend parfaitement bien sa phrase, mais disons qu’il a quelques difficultés à penser qu’il a bien entendu ! Faut dire que ça ne lui arrive pas si souvent qu’une si jolie femme lui propose une sortie. Après un certain temps dont il a besoin pour rassembler ses esprits, Dean reprend tout de même la parole :

Je vous fais pitié à ce point ?

En déduit l’homme, dans un sourire. Oui, c’est la seule raison qu’il donne à cet élan de générosité de la part d’Emily.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: An emptiness began to grow Dim 6 Jan - 15:31

Emily ne pense pas une seule seconde que Dean puisse être un idiot, au contraire. Cette soudaine maladresse et cette envie, ce besoin de se justifier auprès d’elle, en ramant de la sorte, ça le rend attachant. Faut dire que derrière son grand bureau, Dean a l’air beaucoup plus impressionnant. Dans le vidéoclub, c’est la jeune femme la big boss (a) mais elle fait tout pour essayer de le mettre un peu plus à l’aise disons. Au lieu de le laisser ramer dans le mauvais rayon, la demoiselle l’incite à la suivre dans un autre, plus approprié et qui répondra aux attentes de ce qu’il recherche en matière de film. Au fil de la conversation, Emily lui fait part de ses pensées quant au fait de ne pas savoir s’amuser. Elle en vient même à lui dire qu’elle ne pense pas qu’il soit aussi désespéré. Pour une fois, Emily voit l’amusement sur le visage du directeur et ça la fait sourire également.

Parce que vous écoutez quand même ! Pour preuve, si vous n’aviez pas au fond de vous l’envie de vous changer les idées, vous ne seriez pas là !

Explique la jeune femme avant de lui parler du film qu’elle souhaite lui faire découvrir : Ted. Au départ, le jeune homme ne semble pas si emballé que ça mais Dean lui laisse le bénéfice du doute. Peut être par politesse ? Elle n’en sait rien mais espère qu’il lui plaira tout de même. Ça le déridera d’avantage avec un peu de chance. Tout en marchant vers le guichet, la demoiselle lui propose de lui faire savoir son avis sur les films en revenant rendre les DVD. Dean accepte.

Parfait… !

Répond Emily, en cherchant dans les rangées les fameux DVDs. Pendant ce temps, la jolie jeune femme relance la conversation en lui proposant une sortie. Sa compagnie n’était pas désagréable et comme Dean semble avoir besoin de se changer les idées de temps en temps… pourquoi pas ! Ça peut paraitre fou, puisqu’ils ne se connaissent pas tant que ça mais après tout, c’est de cette manière que l’on fait des rencontres… ! Emily secoue aussitôt la tête en entendant la réponse du Directeur. En revenant vers lui, les DVDs à la main, elle lui répond :

Non du tout. J’ai aimé votre compagnie x)

Lui confie Emily, en sortant un petit sac en plastique.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: An emptiness began to grow Lun 7 Jan - 22:13

L’homme est d’abord très embêté, et puis l’ambiance finit heureusement par se détendre. Il n’empêche que ses joues mettent tout de même un certain temps à retrouver leur couleur normale… ! Il faut dire qu’il a été sacrément gêné de se retrouver dans le rayon des films pornographiques. Ce n’était pas son but premier. Lui, il veut juste s’amuser, le temps d’une soirée ! Et il n’a pas envie de s’amuser de cette manière – il n’est tout de même pas à ce point désespéré (a) Heureusement pour lui, la jeune femme se dit prête à le croire, puis passe à autre chose, en le conduisant dans le rayon des films d’action. L’homme, un peu moins nerveux, finit par se confier, et lui apprendre qu’il a beaucoup de mal à lâcher prise. Son travail lui prend un temps fou et, même quand il pourrait souffler, il ne saisit pas l’opportunité de le faire. Il en a toujours été ainsi, avec lui. Il a besoin de s’occuper, de faire quelque chose d’utile. Mais ça fait trop longtemps que ça dure, d’autant que sa vie personnelle n’est pas des plus joyeuses, lui qui prend en charge sa grande sœur, depuis le décès de son neveu.

C’est vrai, je crois qu’il est temps !

Explique Dean, dans un sourire. Ça fait trop longtemps que ça dure comme ça, il doit se reprendre, essayer d’aller de l’avant, de faire autre chose de sa vie que de travailler pour le foyer, aussi bonne action soit-il.

En la suivant jusqu’au guichet, l’homme sait qu’il ne va pas repartir qu’avec un film, mais avec deux ! Il a fait confiance à la gérante du vidéo-club sur ce coup-là, et à dire vrai, il ne pense pas être déçu. Elle a l’air de savoir de quoi elle parle, et si ce film l’a amusée, pourquoi il ne l’amuserait pas lui ?! Lorsque la jeune femme relance la discussion d’une manière surprenante – en tout cas pour lui – Dean met un certain temps à réagir. Il préfère prendre sa proposition avec le sourire, imaginant qu’elle l’a pris en pitié, ou quelque chose du genre. Mais, d’après ses dires suivants, il n’en est rien. Et on peut dire que ça ne manque pas de le perturber d’autant plus. L’homme peine à regarder la propriétaire, alors qu’il sent ses joues rougir une fois de plus. Fail.

Oh, c’est… c’est…

Non, il ne sait pas quoi dire. Du coup, après avoir pris une profonde inspiration, Dean essaie de trouver les mots, en affichant un sourire amusé. Amusé par sa propre connerie, en fait XD

Gentil.

J’apprécie votre compagnie également.


Reconnaît le Directeur, tout de même, en gonflant un peu plus son buste – il gagne tout doucement en assurance.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: An emptiness began to grow Lun 7 Jan - 23:30

Malgré que la surprise ait été énorme, la jeune femme laisse bien évidemment le bénéfice du doute au Directeur, après l’avoir trouvé dans un rayon de films pornographiques. Au fil de leur discussion, et à voir avec quel acharnement il tente de se justifier, la demoiselle finit par le croire, non sans un certain amusement face à la situation. Il n’est plus du tout le même homme. D’ailleurs, elle n’avait jamais pensé qu’ils auraient une conversation ici pour tout dire. C’est une bonne chose car l’idée d’en apprendre plus sur cet homme là n’est pas désagréable. Faut dire qu’il consacre une bonne partie de sa vie à un foyer pour sans abri, ce qui est une excellente chose. Il doit certainement être un homme très droit, et elle le réalise de plus en plus car il lui avoue ne pas avoir l’opportunité de se laisser aller, de se laisser une chance de s’amuser de temps en temps.

Et voilà ! Vous avez une bonne résolution pour la nouvelle année grâce à moi (aa)
Se vante faussement Emily dans un sourire. Bon, plus sérieusement, elle espère bien qu’il comptera

l’appliquer. Elle n’est pas hypocrite et puisqu’il lui a laissé l’occasion de dire ce qu’elle pensait sans mal le prendre, Dean semble à présent savoir ce qu’elle pense du fait de ne pas prendre le temps de s’amuser. Ce soir, il semble déjà avoir fait une démarche dans ce sens là. Et il ne risque pas d’être déçu, il en ressort avec deux dvds. Emily espère qu’ils lui plairont sans ça, il risque de la prendre pour une idiote quelque part… ! Emily jette un regard sur Dean, avant de lui faire une proposition. Passer une soirée en sa compagnie n’a pas l’air bien désagréable mais le directeur prend cette proposition comme de la pitié. C’est loin d’être le cas et Emily s’explique aussitôt en se retrouvant face à lui. Aussitôt, elle remarque ses joues rougies et le voit ramer. Elle arbore un sourire amusé quelque part de le voir si déstabilisé d’un coup.

Vous en avez fait du chemin pour dire le mot « gentil » (a)

Relève la jeune femme, l’air un peu espiègle tandis qu’il lui retourne le compliment, en ayant l’air plus assuré. Le voilà qu’il refait l’Homme (a)

Alors je vous donne mon numéro et vous pourrez profiter de ma compagnie une fois prochaine si ça vous tente !

Dit-elle, en sortant une carte d’un tiroir, en le guettant un peu au passage.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: An emptiness began to grow

Revenir en haut Aller en bas

An emptiness began to grow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Recovery RPG :: EN DEHORS DU FOYER :: Quartier Haight Ashbury :: Vidéo-club-
Sauter vers: