Partagez|

Nothing to fear if nothing to hide [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité
Invité


MessageSujet: Nothing to fear if nothing to hide [Terminé] Sam 15 Déc - 22:54

Il était 3h du matin lorsque ça arriva. Se réveillant d’un cauchemar, William se dressa sur son lit. Ses membres étaient parsemés d’incontrôlables tremblements, il était en sueur et avait froid et chaud en même temps. Nauséeux, ayant peur de rendre son diner sur son lit, il se leva vivement. Prit de violent vertiges, ses jambes se dérobèrent et il chuta. Au sol, son calvaire continua, prenant plus d’ampleur.

Le sol se liquéfia, se transformant en une mer profonde et tumultueuse. Une violente tempête déchaina les eaux, créant d’immenses vagues. S’abattant sur notre pauvre homme, elles le coulèrent. Les tréfonds de l’océan semblaient l’aspirer et William eu tout le mal du monde à se remonter à la surface. Se débattant comme il pouvait, luttant contre les masses d’eau qui le poussaient toujours plus profond, il arriva finalement à l’air libre. Ouvrant la bouche, dans l’espérance de pouvoir remplir ses poumons d’air fraiche, il vît ses espoirs mis à mal ;: ses poumons se remplir d’eau. Hurlant sous l’eau, il sût dès à présent que sa mort sera lente et douloureuse. Mourir noyer étant dans doute la mort qu’il abhorrait le plus. Etouffant, il se débattit encore quelques instants puis, brusquement, ses muscles cessèrent de fonctionner, son cœur fît un dernier bond. Plus rien. Le regard vitreux et sans vie lever vers le ciel qui s’éclaircit, il coula au fond de l’océan, disparaissant aux regards et aux pensées des autres humains qui l’avaient connu et qui l’oublieront sans aucun doute.

Sauf que non, le destin n’en décida pas ainsi. Rouvrant les yeux, le regard de William se posa sur la moquette de sa chambre. Clignant plusieurs fois, il mit un certain temps pour revenir à la réalité et de se dire qu’il était bel et bien vivant. Soupirant doucement et quittant sa position fœtus, il se redressa doucement et s’assit le tapis. Déglutissant, il prit appuie sur le lit se leva lentement. Debout, il se passa une main sur son visage, prit plusieurs grandes inspirations, puis se dirigea lentement vers son armoire. Il en sorti un jean et une chemise propre qu’il enfila rapidement. Lançant un coup d’œil vers la fenêtre, il remarqua que la nuit commençait à faire place à l’aube.

Attrapant sa veste, William l’enfila, tata la poche, remarqua que son paquet de clopes était encore à sa place, hocha une fois la tête puis sorti de sa chambre. Rapide et discret comme une ombre, il se faufila hors du centre, marcha quelques mètres dans la rue puis s’installa sur un muret. Attrapant son paquet de cigarettes et son briquet, il s’en alluma une. Prenant une longue et profonde taffe, il expira très lentement la fumé en l’air et remarqua un mouvement du coins de l’œil. Se tournant la provenance de ce mouvement, son regard tomba sur une silhouette. Et pas n’importe laquelle …

« Logan West … » dit-il lentement en finissant l’expirer la fumée « Quel bon vent t’amène donc ici ? »

Son regard et son sourire narquois étaient bien visibles. Il savait que cet homme avait été en taule à cause de lui. Il se doutait fort bien qu’il le détestait pour ça. Mais bizarrement, William n’avait aucun remord.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
James L. West
• Sans emploi •

Messages : 249
Date d'inscription : 13/12/2012

Profil du personnage
Âge Âge : 35 ans.
Côté cœur Côté cœur : En couple
Conjoint(e) Conjoint(e) : Alexander D. Carter

MessageSujet: Re: Nothing to fear if nothing to hide [Terminé] Dim 16 Déc - 12:03

Il s'était réveillé tôt. Avant l'aube. Il était quoi.. même pas 6h, mais Logan était déjà debout. Il savait pertinemment qui ne se rendormirait pas, une fois qu'il était réveillé, c'était fini. Alors il se leva, et prit tout de même le temps de s'habiller ; jean, t-shirt. Il passa rapidement une main dans ses cheveux pour les ramener vers l’arrière. James avait abandonné depuis des lustres l'espoir de les voir dompter. Depuis qu'il était petit d'ailleurs, sa mère n'y arrivait jamais, même avec toute la bonne volonté du monde. Et puis, il était carrément plus séduisant les cheveux ébouriffés. Bref.

Il fit ensuite un détour par la cuisine commune. Il avait toujours faim après avoir dormi, c'était comme ça. Pour finir, il repassa dans sa chambre, s'empara de sa veste et prit bien soin de vérifier qu'il avait et ses clopes, et son briquet, avant de sortir prendre l'air. Sa montre affichait près de 6h30. Dès la porte franchie, il s'en grilla une et commença à marcher. Le fond de l'air était frais, mais ça ne l'empêcha pas d'aller faire un tour au Golden Gate Park.

Il reprit la route du Centre lorsque l'aube pointa le bout de son nez. Cependant, il croisa sur un route une personne qu'il n'aurait souhaité voir pour rien au monde. Son regard changea immédiatement en s'approchant de l'homme qui l'avait dénoncé. Entendre son nom prononcé par ce dernier, ainsi que sa question narquoise, lui donna envie — si ce n'était pas déjà le cas — de lui briser les os un par un. Lentement, très lentement. Histoire qu'il se rende bien compte de ce que Logan avait enduré pendant ces quatre putains d'années. Arrivé à sa hauteur, il dut se retenir de le chopper par le col et de l'envoyer valser sur la chaussée.

— Qu'est-ce tu fous là toi, pas encore crevé d'une overdose d'puis l'temps ? rétorqua-t-il, atone, avec un regard qui aurait fait frémir un chef de gang.

A vrai dire, ça l'aurait rudement fait chier qu'il soit déjà mort. L'ancien dealer voulait avoir le privilège de le faire payer avant. Rancunier, lui ? Mais non, vous vous faites des idées.

___________________________________________________________________________________________

Many times I've walked the line,
I've rolled the dice and questioned my life,
many times I sacrificed and dealt with the pain ;
I've been down below and it's the price that I paid.
I know how it feels when you have to start again,
there's no one to save me.
#4d2424 
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Nothing to fear if nothing to hide [Terminé] Lun 17 Déc - 15:19

Le ton de son ennemi était grave, dur et tranchant. Mais au lieu de paraitre effrayé, William pouffa de rire. Secouant la tête, il retourna son regard vers le haut du bâtiment d´en face. Se prennant tout le temps du monde pour tirer sur sa clope il expira doucement la fumé puis reprit la parole.

"Toujours aussi marrant, hein?"dit-il sans quitter le bâtiment du regard "ces 4 dernières années n´ont, décidément, pas entâchées ton humour infaillible, pas vrai?"

Tournant très lentement, presque au ralenti, son regard vers Logan, il le dévisagea de haut en bas. LE scannant avant une attention toute particulière, il s´avança tranquillement vers lui, tout en prenant une longue et profonde taff de sa cigarette.

"Et toi alors?" demanda-t-il en se plaçant devant lui. Soutenant son regard il lui souffla la fumé dessus, avant de reprendre "T´as passé un bon séjour en taule?" demanda-t-il en réaffichant un sourire amusé "la bouffe était bonne? T´as surement dû te faire énormément d´amis, non?"

Son sourire se fît plus malicieux ... mais disparu bien rapidement lorsqu´il senti le mur froid et dur dans son dos. Grimaçant furtivement et fronçant les sourcils, il soutint le regard de Logan avant de rigoler doucement.

"On t´as donc aussi apprit l´infaillible douceur et le contrôle total sur ses sentiments quand t´étais en cage?" demanda-t-il avant de prendre la dernière bouffé de sa cigarette. Jettant le mégot, il reporta son attention sur Logan et lui expira à nouveau la fumé à la figure, avant que son regard et ses traits ne se durçirent "ça t´as fait du bien ton séjour, pas vrai?" reprit-il en aggripant les poignets de son ennemi "t´as changé ..." les muscles de sa mâchoire se contractèrent "... Mais en mal. Sale fils de pute"

Ce disant, il lui cracha au visage afin de lui faire lâcher prise. Le repoussant vivement, William fît quelques pas sur le côté, préparant ses muscles à une très éventuelle contre attaque de la part de Logan.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
James L. West
• Sans emploi •

Messages : 249
Date d'inscription : 13/12/2012

Profil du personnage
Âge Âge : 35 ans.
Côté cœur Côté cœur : En couple
Conjoint(e) Conjoint(e) : Alexander D. Carter

MessageSujet: Re: Nothing to fear if nothing to hide [Terminé] Mar 18 Déc - 14:40

L'attitude de William avait vraiment le don de l'énerver. Déjà que Logan était impulsif et agressif à la base, avec l'ancien toxico, les chances qu'un coup parte sans prévenir augmentait d'au minimum 300%. Entendre le ricanement de cet enfoiré, puis ses paroles plus venimeuses les unes que les autres, fini par lui faire perdre le contrôle.

William perdit instantanément le sourire malicieux qui naissait sur son visage lorsque l'ex-détenu le plaqua contre le mur, le soulevant presque du sol. Il avait toujours eu du mal à se contrôler, depuis toujours. Là, mis à rude des épreuves, il ne pût que se lâcher. Et encore, il se contenait du mieux qu'il pouvait. Sachant qu'il était près du Centre, si on le voyait, il aurait sans aucun doute des ennuis. Mais la suite baissa les dernières barrières de sécurité.

— On t'as donc aussi apprit l'infaillible douceur et le contrôle total sur ses sentiments quand t'étais en cage ? demanda William avant de finir sa clope, jetant le mégot et expirant la fumée sur James, puis ses traits changèrent du tout au tout. Ça t'as fait du bien ton séjour, pas vrai ? reprit-il en lui agrippant les poignets. T'as changé... mais en mal. Sale fils de pute.

Un cracha au visage plus tard et Peter s'était libéré, se déplaçant un peu pour se préparer au coup qui ne tarderait pas à suivre. Pour plusieurs raisons, Logan péta littéralement un câble. Il s'essuya la joue d'un revers de main, avant d'envoyer son poing droit rencontrer celle de William. Tant pis si on le voyait, il avait un truc à régler avec ce type. Sa rage visible sur ses traits, James se rapprocha doucement de son ancien client, qui avait été légèrement déséquilibré par le choc. Il faut dire qu'il y a avait mis toute sa force.

— Toi par contre t'as pas changé... Logan eut un léger sourire en coin en reprenant William par le col pour le tenir droit à sa hauteur. J'peux toujours pas supporter ta gueule de connard.

Sans aucun signe avant coureur, le coup de boule partit. En plein sur le nez. L'ancien dealer lâcha en même temps sa victime, espérant bien lui avoir briser le nez. Il pouvait déjà voir un peu de sang s'en échapper. Lui n'avait pas senti grand chose, il avait un crâne dur comme de la pierre. Avantage génétique. Tout début de sourire disparût de son visage.

— Ça t'aurais fait du bien la taule à toi, t'aurais appris la vie. T'aurais enfin piger qu'il faut pas s'attaquer à plus fort que soi.

Ce disant, il fit craquer ses jointures par habitude, se préparant pour d'autres coups qui ne devraient pas tarder dans tous les cas.

___________________________________________________________________________________________

Many times I've walked the line,
I've rolled the dice and questioned my life,
many times I sacrificed and dealt with the pain ;
I've been down below and it's the price that I paid.
I know how it feels when you have to start again,
there's no one to save me.
#4d2424 
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Nothing to fear if nothing to hide [Terminé] Mar 18 Déc - 16:14

Dés lors que Logan eu relâché William, ce dernier sût que l´ex taulard allait contre-attaqué. Et il ne faisait jamais les choses à moitié. Après s´être essuyer le crachat de notre homme de la joue, il envoya assez violement son poing droit au visage de William. Celui-ci ne vît la main que lorsqu´il était trop tard pour esquiver. Encaissant le coup, il eu tout de même le reflex de tourner la tête et contracter légèrement les muscles de sa nuque afin de minimiser les dégats. Il senti pourtant très bien passer la force que Logan et, en plus d´une douleur sourde se répendant jusqu´à sa tempe gauche, il se senti un peu étourdit et oscilla légèrement, lorsque l´ex dealer le reprit par le col. Après lui avoir fait comprendre par de douces paroles qu´il pouvait vraiment pas le blairer, Logan réitéra une attaque.

Et là, ça faisait vraiment mal. Une violente et aveuglante douleur éclata au milieu de son visage. Suffoquant, il se pencha en avant, s´en foutant de baisser sa garde. Bouche ouverte, visage crispé de douleur, il se passa une main sur le visage et trésaillit brillament lorsqu´elle éfleura son nez. Retirant sa main et rouvrant les yeux, son regard tomba sur son propre sang qui commençait à colorer les trotoires d´une lugubre couleur rouge. Ce taulard lui avait briser le nez ! Ignorant les paroles de Logan et sa propre douleur, il se redressa vivement.

"ENFOIRE !" hurla-t-il en sautant littéralement dans le tas.

Un très rapide pas en avant, il lança son poings avec violence contre la tempe de Logan. Ce type avait sans doute été trop surpris. Toujours est-il qu´il eu besoin d´un certain temps pour reprendre ses esprits. Temps qu´il fallut aussi à notre ex toxico pour ignorer la douleur de sa main. Ce connard avait vraiment la tête dure. Soit.

Commença alors un combat plus ou moins sauvage qui laissait des traces à chacun d´eux. Quoique Logan soit le plus expérimenté, William avait l´avantage d´être plus petit, plus souple et un peu plus rapide. Encaissant les coups, il les donna en doubles.

Mais, alors qu´un ennième coup de poing dans le ventre le fît se reculer de quelques pas, il agit avec réflex. Sautant vers Logan, poing en avant, dans le but de défigurer d´avantage sa putain de tête de Taulard, il le râta de peu. Ce bougre l´avait vu venir. Pourtant, il ne fût pas assez rapide et la violence de sa frappe changea de cible: au lieu d´atteindre la mâchoire de Logan, William l´atteignit à l´épaule gauche.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
James L. West
• Sans emploi •

Messages : 249
Date d'inscription : 13/12/2012

Profil du personnage
Âge Âge : 35 ans.
Côté cœur Côté cœur : En couple
Conjoint(e) Conjoint(e) : Alexander D. Carter

MessageSujet: Re: Nothing to fear if nothing to hide [Terminé] Mar 18 Déc - 22:41

C'était jouissif. Il n'y avait pas d'autres mots. Voir le sang de ce William colorer gentiment le trottoir. Ça n'avait pas de prix. Par contre la suite, Logan s'en serait bien passé. Mais d'un côté, mettre encore plus sur la gueule de ce tox', ça défoulait. Après une sublime insulte, ce dernier se redressa, tel un diable sortant de sa boîte, et lança violemment son poing en avant, qui atterrit sur la tempe de James.

Le coup le sonna. Il mit quelques instants à bien récupérer. Il n'avait pas eu le temps de voir venir le coup, et surtout de quel côté il était parti. Néanmoins, durant ce laps de temps, William ne fit rien d'autre. Sans doute se remettait-il lui aussi du coup qui lui avait sans doute amoché à la main. Bref.

Le combat qui suivit laissa des marques à chacun d'eux. L'ancien détenu avait pour lui l'expérience et la force, et sa pratique des arts martiaux, même si celles-ci dataient déjà. William lui, était plus souple et un peu plus rapide. Une fois de plus, Logan asséna un coup de poing dans le ventre de l'ex-toxico, qui le fit reculer. Il répliqua immédiatement, mais James eut le temps d'éviter un choc au visage, prenant le coup dans l'épaule gauche.

Il senti un léger craquement, et eu l'impression qu'un os avait bougé. Cependant, il n'y prêta pas attention, malgré la douleur. Car s'il y avait bien une chose qu'il avait appris depuis le temps, c'est qu'on ne baissait jamais, mais jamais sa garde. C'était un principe qu'il appliquait instinctivement, sans même s'en rendre compte. C'est pour cela, qu'au tac-o-tac, il frappa ce cher William en plein dans le plexus solaire. Le laissant reprendre son souffle pour mieux l'achever, il visa l'estomac d'un coup puissant, en remontant un peu. Puis il relâcha son contact, et l'ancien drogué ne pu que finir à genoux.

James se recula de quelques pas, renifla, puis posa sa main droite sur son épaule gauche et la fit bouger un peu. Il n'avait un peu plus mal que d'habitude, mais rien qui ne le gêne vraiment. Il ne quittait pas William du regard, toujours empli de rage et, s'il avait pu le faire souffrir atrocement rien qu'en le fixant, il l'aurait fait sans hésiter.

Avant de se retourner, Logan cracha aux pieds — genoux — de l'ancien toxico, en guise d'au revoir. Se détournant ensuite, il prit le chemin inverse du Centre. Dans l'état où il était, il aurait pu frapper quiconque avait une parole un tantinet mal placée.

___________________________________________________________________________________________

Many times I've walked the line,
I've rolled the dice and questioned my life,
many times I sacrificed and dealt with the pain ;
I've been down below and it's the price that I paid.
I know how it feels when you have to start again,
there's no one to save me.
#4d2424 
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Nothing to fear if nothing to hide [Terminé] Mer 19 Déc - 15:49

La réaction de Logan pourra être définie comme étant exccesive et brutale. Après lui avoir donné un coup assez violent sur l´épaule, il avait senti un craquement sous ses doigts. Additionnant 1 et 1, William conclut que cette articulation était la partie sensible de Logan. Son talon d´Achille. Malheureusement, il avait toujours été lent en calcul mental, si bien que son ennemi en profita pour lui donner le coup de grace. Sans retenue, il lui envoya son poing dans le plexus solair -ce qui le fît suffoquer. Profitant du temps de latence durant lequel William tenta de retrouver sa respiration, Logan alla lui frapper l´estomac. Les yeux écarquillé, bouche ouvert, le souffle coupé, notre ex drogué tomba à terre.

Là, ils e roula en boule. Deux mains plaquer sur le ventre, il senti sa panique accroitre ... puis disparaitre subitement lorsque ses organes respiratoires reprirent leur boulot. Prenant plusieurs profondes inspirations, il prit appuie sur ses mains sur le sol et se redressa en un quinte de toux. Il se sentait mal et avait l´impression que son rapide petit déjeuné allait venir se répendre sur le trottoire et se mélanger avec son sang.

Il fût sorti de ses pensées par le crachat de Logan qu´il évita de justesse en redressant la tête. Portant son attention sur l´homme, il croisa furtivement son regard avant que celui-ci ne tourne le dos pour partir. C´était sa chance ! Il devvait la saisir ! Se redressant vivement, il agit par réflex. Se jettant contre Logan, il lui attrapa le bras gauche et le lui tordi dans le dos. Accentuant graduellement la pression sur le poignet, il leva le bras de son ennemi en direction de la nuque ...

... et senti la rupture des ligaments de son épaule. En un claquement et un craquement presque assourdissant, William remarqua que le bras de Logan n´avait plus réellement d´atache au reste de son corps. Un cris - non, un hurlement !- de douleur déchira l´aube, tandis que l´ex dealer tomba à genoux devant lui. William, tout d´abord étonné et quelques peu effrayé par ce qu´il venait de faire, refoulla ces sentiments. Reserrant encore plus son emprise sur le poignet de Logan, il l´obligea à se courber d´avantage.

"Ne jamais,JAMAIS, tourner son dos à l´ennemi" dit-il froidement "N´est-ce pas une règle fondamentale lors d´un combat?" Lentement, il lui leva encore plus le bras, lui arrachant un deuxième cris de douleur "j´espère que tu souffres autant que tu mérites de souffrir ..."

Tout en parlant, il ne lui lâcha pas le bras. Ce sentiment de contrôle supérieur sur son ennemi était tellement jouissif.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
James L. West
• Sans emploi •

Messages : 249
Date d'inscription : 13/12/2012

Profil du personnage
Âge Âge : 35 ans.
Côté cœur Côté cœur : En couple
Conjoint(e) Conjoint(e) : Alexander D. Carter

MessageSujet: Re: Nothing to fear if nothing to hide [Terminé] Mer 19 Déc - 19:20

Il n'y avait pas été à moitié cette fois-ci. Se détournant, il avait donc crû que William, à genoux et occupé à reprendre correctement sa respiration, serait assez intelligent pour accepter de passer à autre chose. Mais c'était oublier qui était l'ancien drogué. Il se releva vivement, par réflexe, voyant là une bonne ouverture à ne pas laisser passer. Et cet imbécile provoqua sa chance car, ayant remarqué que l'épaule de Logan était sensible, lui attrapa le bras gauche et le lui tordit dans le dos.

James n'en revenait pas que Will eût encore autant de force. Il était increvable ce type ou quoi ! Inconscient aussi, sans doute. Bien que la douleur augmentait graduellement, en même temps que son poignet remontait en direction de sa nuque, le canadien entreprenait déjà de répliquer, lorsqu'une douleur foudroyante le.. foudroya. Il entendit très distinctement le bruit que fit son épaule en se déboitant, bruit qui fût suivit par un hurlement de souffrance qui déchira toute la rue. Le choc de ses genoux contre le sol fût pareille à au saut sur un coussin après avoir ressenti un mal de cette intensité.

Depuis le début de leur échange de coups, les rares passants ne s'étaient pas arrêtés ; les bagarres du rue n'étaient pas exceptionnelles à San Francisco, et il ne valait mieux pas s'interposer. Et personne n'était là au moment où James subit cette luxation de l'épaule. Ce qui n'était pas plus mal puisque de toute façon, personne ne se serait bougé pour l'aider.

Logan ne sentit pas le léger relâchement de l'homme derrière lui. Il resserra juste les dents lorsque celui-ci accrut sa prise sur son poignet. Il se courba d'avantage, complètement à la merci de William, lorsque ce dernier prit la parole, d'une voix froide. Il commença par dire qu'il ne fallait jamais tourner le dos à un ennemi, que c'était une règle fondamentale. Il lui leva encore plus le bras, sans aucun sentiment, et James lâcha un deuxième cri de douleur. Il fermait les yeux aussi fort qu'il le pouvait, il avait l'impression de n'avoir jamais eu aussi mal de sa vie.

— J'espère que tu souffres autant que tu mérites de souffrir...

Cette phrase eut le mérite de lui glacer le sang. Cependant, il n'arrivait plus à réfléchir correctement tellement la douleur était présente. Oh oui, pour souffrir, il souffrait. Mais il ne le méritait surement pas. Il n'avait rien fait pour mériter ça de la main de ce type. Il n'avait fait que lui refuser de lui vendre de l'héroïne, rien de plus. Il n'en restait au dealer qu'assez pour une commande. Il n'avait tout simplement pas put. Et après, c'était lui qui s'était retrouvé en taule à cause de ça. Il avait déjà assez payé non ?

— Bordel, mais j'ai fait quoi pour- Aah! William avait encore rapproché son poignet de sa nuque. Ce s'rait à toi de.. souffrir.

Il reprit une grande respiration. Cet enfoiré ne faiblissait pas. Logan retint une autre exclamation de douleur. C'était une vraie torture. Il n'était pas sûr d'avoir connu pire en prison, c'est dire. Et le fait que ce soit William qui le tenait en respect ainsi ajoutait à cela un genre de honte. James aurait pu le mettre au tapis si son épaule n'avait pas été déjà affaiblit. Il maudit une nouvelle fois l'ancien toxico, qui ne ressortirait certainement pas indemne d'une nouvelle entrevue — même si James gardait une faiblesse durant quelques semaines, ou même mois.

— Tu m'as d'jà.. dénoncé, ça t'as pas suffit... espèce de connard...

___________________________________________________________________________________________

Many times I've walked the line,
I've rolled the dice and questioned my life,
many times I sacrificed and dealt with the pain ;
I've been down below and it's the price that I paid.
I know how it feels when you have to start again,
there's no one to save me.
#4d2424 
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Nothing to fear if nothing to hide [Terminé] Mer 19 Déc - 20:11

Les paroles de Logan étaient grandement justifier. La logique voudrait que ce soit lui, William Peter Connely, qui souffre. Ce devrait être lui qui devrait être à genoux, devant Logan, entrain de prier pour qu´il relâche son bras. C´était lui, et lui seul, ce putain de drogué, dépendant de l´héroin, qui devait être là, devant lui, entrain de souffrir et supplier son agresseur. Mais William n´était pas logique. Il n´avait jamais été logique. Alors, lorsque Logan reprit la parole, son regard se durçit et il resserra sa pression sur son bras, lui levant encore plus le poignet. C´est a ce moment là que Logan dit la chose qui le préserva d´un choc de souffrance.

— Tu m'as d'jà.. dénoncé, ça t'as pas suffit... espèce de connard...

Ecarquillant légèrement les yeux, William relâcha son emprise sur le poignet de Logan et se redressa, baissant sa garde. L´instinc et les sens de prisonnier de Logan prirent le dessus et, ignorant avec bravour la douleur, il se redressa et fît un mouvement avec son bras gauche qui échappa des mains de notre homme. Celui-ci, quelques peu surpris et efffrayé, se recula de deux pas, mais n´atteignit pas assez rapidement une distance de sécurité optimale. D´un rapide mouvement avec sa jambe droite, Logan lui faucha les jambes et William tomba lourdement en sol. Trop étonné, étourdi et ne sachant pas trop ce qui lui arrivait, l´ex toxico ne vît que encore le visage emplit de rage de Logan ...

... puis plus rien. Le noir total l´envahit tandis qu´il sombra dans les ténèbres de l´inconscience. La suite lui était inconnue.

[Fin de la scène]
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Nothing to fear if nothing to hide [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Nothing to fear if nothing to hide [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Recovery RPG :: EN DEHORS DU FOYER :: Quartier Haight Ashbury :: Rues du quartier-
Sauter vers: