Partagez|

Alexander Darwin Carter [FV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Alexander D. Carter
• Kinésithérapeute •

Messages : 368
Date d'inscription : 13/12/2012

Profil du personnage
Âge Âge : 37 ans
Côté cœur Côté cœur : En couple
Conjoint(e) Conjoint(e) : James Logan West

MessageSujet: Alexander Darwin Carter [FV] Ven 14 Déc - 16:50


Alexander "Darwin" Carter


❝ Me concernant ❞

  • Prénom / surnom : Sundae
  • Comment avez-vous connu le forum ? Pour cocher, mettre "checked".
    Publicité
  • Fréquence d’activité : max 7/7. minimum 2/7.
  • Double compte sur le forum : (a venir)



❝ Mon personnage ❞

  • Type de personnage :

  • Célébrité sur l'avatar : Robert Downey Jr

  • Nationalité : Américaine

  • Âge : 37 ans

  • Profession : Kinésithérapeute sadique

  • Employeur : lui-même

  • Un commentaire ?



    ❝ L'histoire de mon personnage ❞


    « il faut beaucoup de naïveté pour faire de grandes choses»

    Tout commença un vendredi 13. En mai 1975 pour être plus précis. Fils d’une mère greffière et d’un père marin dans la Navy Américaine, je vis le monde sans complications dans un hôpital de Washington. A la famille appartenait encore un frère, Josh, de trois ans mon ainé. J’eu une enfance simple et paisible. Mon père était très souvent en mer et il m’arrivait que je ne le vis pas pendant plusieurs mois. J’étais donc toujours excité lorsque l’homme de la famille rentrait, d’autant qu’il avait toujours des histoires palpitantes à raconter. Un jour il me parlait des civilisations européennes, un autre de l’Afrique. Il avait même été jusqu’en Océanie ! Moi, petit Alexander, âgée de 5 ans, l’écoutait avec toute mon attention et ma naïveté infantile. Mais, je pense que, finalement, c’est de là que vient ma très vaste culture générale, mon ouverture d’esprit. Mais surtout, surtout, c’est sans aucun doute de là que viens mon goût prononcé pour les voyages incongrus.

    « Jeunesse rêve, vieillesse décompte. »

    A 6 ans, j’entrais à l’école primaire. Mais ce fut aussi cette année là que je découvris ma passion pour le karaté. Bien que tout d’abord réfractaire à ma décisions de peur que je ne me blesse sérieusement –oui, on pouvait dire que j’avais une mère poule …- mes parents cédèrent finalement et m’inscrivirent au cours de débutant. Très rapidement, l’entraineur remarqua en moi un très grand potentiel. Je suivis donc avec assiduité mes séances de karaté, arrivant sans problème à concilier mes cours et ma passion. Je connu une rapide maîtrise des techniques de base et des kata. J’avais une maîtrise totale sur son corps et était toujours concentrer. De ce fait, je passais rapidement les ceintures.

    Je disais que j’arrivais sans problème à concilier ma passion avec mes cours. C'était effectivement le cas. De part le fait que mon père me parlait souvent de ses différents voyages, j’avais une culture générale assez grande. Soit. Bien que bon en histoire et en sport, j’excellais tout particulièrement en mathématiques et biologie. Surtout la biologie. Enfin.
    « Jeunesse : temps des échecs. »
    Tout mon chemin avait été parsemé d’embuches telles que des blessures plus ou moins sérieuses qui m’avaient obligé d’arrêté le karaté près d’un an. A cela s’était ajouté ma faute d’orientation : à 19 ans, j’avais quitté mon Washington natal pour entrer dans une école d’ingénieur. J’eu besoin d’un an et un nombre assez élevé d’examen raté pour comprendre que ce métier n’était pas fait pour moi. Finalement, je n’avais aucune envie de bosser dans un bureau ou de faire des calculs à longueur de journées.

    Je pris donc une année sabbatique, me concentrant simplement sur mon passage de ceinture noire. Ma première tentative fût un échec, tout comme ma deuxième. Désespéré, ma bonne humeur quotidienne fît place à une rage constante. Je m’énervais contre tout et tout le monde. Je m’énervais contre mon père que la marine avait rendu trop stricte, contre ma mère qui déprimait à cause de la profession de mon père, contre mon frère qui ne foutait rien dans la maison, mais surtout … je m’énervais contre moi-même. Je m’énervais contre moi-même, j’avais du mal à me supporter. Je passais le plus clair de mon temps au dojo, m’entrainant d’arrache pied, hurlant ma rage contre des adversaires invisible.

    « L’argent ne fait pas le bonheur … mais y contribue fortement ! »[i]

    Finalement, cette année tumultueuse, stressante et tout simplement horrible, eu une fin. Sans remord, je la laissai derrière moi et m’engagea dans la nouvelle année avec beaucoup d’optimisme. Et elle commençait fort ! Le 3 février 1994, j’eu une réponse positive d’une école de kinésithérapie qui m’acceptait pour une formation. Heureux, je trouvais très rapidement ma place entre les innombrable os, nerf, muscles, tendons et tout ce qu’on pouvait apprendre en cours. Puis, en mai 1994, jour de mes 20 ans, je nouai ma ceinture noire autour de ma taille. Et comme le dit le dicton « jamais deux sans trois » cette année fût aussi marqué par la mort de mon grand-mère. Un homme aigris, chiant, très peu sympathique, toujours pessimiste et jamais content … mais très, très riche. Personne ne l’aimait pour sa personnalité, tout le monde l’aimait pour son argent. Mais j’étais son petit fils préféré. Ne me demandé pas pourquoi. Je ne saurais vous le dire. Peut-être était-ce à cause de mes visites régulières –qui étaient, je l’avoue, un sacré calvaire- ? Je ne le saurais sans doute jamais.

    Tout ce que je sais, c’est que c’était moi, le seul héritier de la famille, pourtant pas mal nombreuse. Et puis, vous vous doutez bien que, lorsqu’on est le seul à recevoir une telle somme d’argent –je ne saurais vous dire combien s’était, mais mon compte en banque actuel doit sans doute dépasser les 10 chiffres …- on se fait des ennemis et nos ennemis deviennent nos amis.

    [i]
    « Le voyage est ma maison. »

    Ignorant les jaloux, je me plongeai dans mes études. 3 ans et quelques menaces de mort plus tard, je quittais l’Amérique avec mon diplôme de Kinésithérapeute d’état en main. J’avais besoin de fuir mon continent natal et j’avais envie de découvrir le monde.

    Les 5 ans qui suivirent, je les passais hors de l’Amérique. Allant de continent en continent, je découvris l’Islande, l’Irlande, la Thaïlande, l’Inde, la Nouvelle-Zélande –pays dans lequel je m’installai pendant plus d’un an-, Djibouti, Le Kenya, l’Afrique du Sud, la France et bien plus encore. Avec ma formation je n’eu aucun mal à trouver du travail : partout où j’allais, on avait besoin d’un kiné. Mais voilà, après avoir passé 2 ans en Australie, avoir fait le tour de Sydney, Perth, avoir vu l’Out back et avoir escaladé l’Hire’s Rock, je me senti à nouveau attiré par l’Amérique. Non pas par mon Washington natal, mais bel et bien par San Francisco. Ne me demandez pas pourquoi : je ne saurais vous dire ce qui me poussa à postulé pour cette place de kinésithérapeute dans un cabinet de la ville. Toujours est-il que, deux semaines après avoir reçu la réponse positive, je m’installais dans mon appartement au centre ville.
    « La vie fleurit par le travail. »

    Mon compte en banque était toujours bien remplit et se remplissait au fur et à mesure que passaient les car le boulot était bien payé. D’ailleurs, c’est dans ce cabinet que je m’épanoui pleinement. Des collègues adorables, des patients gentils et plus ou moins reconnaissants, beaucoup de surnoms et de noms d’oiseaux. Bref, ce boulot était fait pour moi.

    10 ans plus tard – je n’avais pas quitté ce poste- et je m’y plus (et m’y plais d’ailleurs toujours !) tellement que je repris le cabinet lorsque son propriétaire parti à la retraite. Après l’avoir fermé pour quelques mois le temps des travaux, je le rouvris … un vendredi 13.

    Tout se passa à ravir. Si bien que, lorsque j’entendis parler de l’ouverture d’un centre de réhabilitation pour personne démunie, je proposai mes services. Services qui furent accepté sans hésitation. Ainsi donc, en plus du cabinet, j’étais un kinésithérapeute ambulant, qui faisait des allez/retours au centre, dès que celui-ci l’appelais.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Charlie Brite
• Projectionniste •

Messages : 191
Date d'inscription : 13/12/2012
Age : 28

Profil du personnage
Âge Âge : 23 ans
Côté cœur Côté cœur : Craque pour quelqu'un
Conjoint(e) Conjoint(e) : ~

MessageSujet: Re: Alexander Darwin Carter [FV] Ven 14 Déc - 16:55

Bienvenuuuuuuuue Very Happy

Aaaaah... Robert me fera toujours autant d'effet

___________________________________________________________________________________________


♪ I could watch you for a lifetime
You're my favourite movie ♪

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alexander D. Carter
• Kinésithérapeute •

Messages : 368
Date d'inscription : 13/12/2012

Profil du personnage
Âge Âge : 37 ans
Côté cœur Côté cœur : En couple
Conjoint(e) Conjoint(e) : James Logan West

MessageSujet: Re: Alexander Darwin Carter [FV] Ven 14 Déc - 17:01

Je ne pense pas que tu sois la seule ! :3

Merci bien o/

___________________________________________________________________________________________

"the greatest pleasure in life
is doing what people say
you cannot do""
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Alexander Darwin Carter [FV] Ven 14 Déc - 17:09


Bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Katheryn L. Lewis
• Thérapeute •

• Thérapeute •
Messages : 937
Date d'inscription : 12/12/2012

Profil du personnage
Âge Âge : 25 ans.
Côté cœur Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) Conjoint(e) :

MessageSujet: Re: Alexander Darwin Carter [FV] Ven 14 Déc - 17:17

Bienvenuuuuue !

___________________________________________________________________________________________


Katheryn Liberty Lewis
Revenir en haut Aller en bas

avatar
James L. West
• Sans emploi •

Messages : 249
Date d'inscription : 13/12/2012

Profil du personnage
Âge Âge : 35 ans.
Côté cœur Côté cœur : En couple
Conjoint(e) Conjoint(e) : Alexander D. Carter

MessageSujet: Re: Alexander Darwin Carter [FV] Ven 14 Déc - 17:28

Bienvenue toi.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alexander D. Carter
• Kinésithérapeute •

Messages : 368
Date d'inscription : 13/12/2012

Profil du personnage
Âge Âge : 37 ans
Côté cœur Côté cœur : En couple
Conjoint(e) Conjoint(e) : James Logan West

MessageSujet: Re: Alexander Darwin Carter [FV] Ven 14 Déc - 22:09

merci les gens ! Very Happy

Fiche complète ! o/

___________________________________________________________________________________________

"the greatest pleasure in life
is doing what people say
you cannot do""
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Alexander Darwin Carter [FV] Ven 14 Déc - 22:35


Par contre : je te laisse activer ton profil et le remplir Wink Merci Very Happy



❝ Fiche validée ❞

LogementsEmploisActualitésEvent
Fiche relations / liensFiche d'historique
Liste des joueurs & des admins du forum

• • • En cas de problème, n'hésite pas à me contacter par MP !


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alexander D. Carter
• Kinésithérapeute •

Messages : 368
Date d'inscription : 13/12/2012

Profil du personnage
Âge Âge : 37 ans
Côté cœur Côté cœur : En couple
Conjoint(e) Conjoint(e) : James Logan West

MessageSujet: Re: Alexander Darwin Carter [FV] Ven 14 Déc - 22:45

Rapidos !

Merci beaucoup \o/

___________________________________________________________________________________________

"the greatest pleasure in life
is doing what people say
you cannot do""
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Alexander Darwin Carter [FV] Lun 17 Déc - 19:36

Bienvenue Sundae !! drunken
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Alexander Darwin Carter [FV]

Revenir en haut Aller en bas

Alexander Darwin Carter [FV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Recovery RPG :: AUTOUR DU JEU :: Présentez-vous ! :: Présentations archivées-
Sauter vers: