Partagez|

Naïla Clark [FV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité
Invité


MessageSujet: Naïla Clark [FV] Jeu 13 Déc - 16:11


Naïla Clark


❝ Me concernant ❞

  • Prénom / surnom : Lys
  • Comment avez-vous connu le forum ?
    Publicité
  • Fréquence d’activité : 7/7
  • Double compte sur le forum :



❝ Mon personnage ❞

  • Type de personnage :

  • Célébrité sur l'avatar : Katerina Graham

  • Nationalité : Américaine

  • Âge : 19 ans

  • Profession : //

  • Employeur : //

  • Un commentaire ? Contente de commencer ce nouveau fo' avec vous ♥



    ❝ L'histoire de mon personnage ❞



    Souriante * Entêtée * Combative * Parfois capricieuse et colérique * Franche * Totalement paumée et dans l'impasse en ce moment


    Ma vie a toujours été rythmée par des cris. Pourtant, ne pensez pas qu’il s’agissait uniquement d’une réaction incontrôlée face à la peur ou pour faire passer une douleur insupportable, non. L’histoire est un peu plus banale mais aussi plus complexe que ça…

    Comme tout le monde j’ai crié une première fois lorsque mes poumons se sont remplis d’air lors de ma naissance. Le jour de noël 1993. Un véritable cadeau du ciel pour mes parents qui y virent un signe du Seigneur. En fidèles croyants et membres investis de l’église catholique d’un quartier chic de San Francisco, mon avenir leur apparaissait tout tracé : école catholique, catéchisme, collège privé pour fille, fac de médecine, chirurgienne bénévole dans l’humanitaire, mariage de convenance…

    Ma destinée allait pourtant se révéler bien différente de celle prévue dans leurs têtes.

    D’autres cris vinrent s’ajouter régulièrement. Ceux que poussent les enfants en jouant entre eux, ou en se disputant pour savoir qui irait faire du toboggan en premier. Il ne me fallut pas longtemps pour comprendre que ce n’étaient pas des manières tolérées par la famille Clark. Mes parents insistaient sur ce point : une petite fille bien élevée ne crie pas et ne fait pas la course avec les enfants des autres paroissiens… Alors j’ai essayé de bien me tenir, mais cette vie de contrainte n’était pas faite pour moi.

    C’est d’ailleurs à ce moment là que commencèrent à naitre mes cris de colère. Contrairement à mes sœurs qui incarnaient une perfection ennuyeuse, je ressemblais plutôt au vilain petit canard. Je ne supportais pas toutes les règles dictées par notre paternel et en arrivant à l’adolescence je faisais même tout pour aller contre ses directives… Ce qui me valu un aller direct pour l’internat !

    Loin de la rigidité de l’éducation familiale, je réussis à m’épanouir dans mes études et dans ma vie sociale. J’attendais avec impatience le lundi matin pour retrouver ma bande, mais surtout Axl, mon meilleur ami. Enfin… C’était même un peu plus que ça. Une amitié améliorée en quelques sortes. Mes parents seraient morts de crise cardiaque s’ils avaient appris que leur petite fille poussait des cris bien peu catholiques dans les bras d’un beau brun. Heureusement, ils ignoraient tout ce de qui se passait au lycée et se satisfaisaient de mon carnet de notes.

    Et puis il y eu le cri du désespoir quand on m’annonça que les Clark déménageaient au canada parce que mon père venait d’être muté. Impossible, je ne pouvais pas quitter San Francisco ! Et pourtant on ne me laissa pas le choix. Arraché à mes racines, je laissais derrière moi mes amis, Axl et une partie de mon cœur avec lui. Jusque là je n’avais pas compris que je l’aimais bien plus qu’un simple pote… Mais je ne lui dis rien. Pas même lors de notre dernière nuit ensemble. Nous nous fîmes simplement la promesse de garder notre amitié intacte malgré la distance…

    Là bas, dans cette nouvelle maison, au contact permanent de ma famille, je me sentis de plus en plus mal. Je ne mangeais rien, me sentais nauséeuse… jusqu'à ce qu’un test de grossesse m’apprenne que je ne souffrais pas d’un simple passage de déprime. Mes sœurs commencèrent à s’inquiéter de me voir courir quotidiennement jusqu’à la salle de bain. Au cours d’une conversation aux airs anodins, mes ainées me parlèrent de ses sites internet pro-ano qu’elles me suspectaient de suivre en cachette.

    - Mais je…

    Ma voix se coupait à cause des sanglots qui montaient dans ma gorge.

    - Mais je ne suis pas anorexique, je suis enceinte.

    Et voila, c’était dit. Mon secret n’en était plus un et le soir même mon père jetait mes affaires dans un sac de voyage en hurlant. Effrayée par sa réaction excessive, je ne retins pas les méchancetés qu’il débita, mais certain mots comme « diable » ou « possédée » marquèrent ma mémoire. Inévitablement, il m’ouvrit la porte de la maison avec la menace de ne pas revenir tant que je n’aurais pas réglé la situation ! Se moquant bien de savoir où est-ce que j’allais dormir, cet homme que tout le monde idolâtrait dans notre église venait de me mettre à la rue. Quelle preuve de tolérance et de grandeur d’esprit ! Criant de rage, j’attrapais mes affaires et quittais la maison avec la ferme intention de ne jamais revenir puisqu’il n’était pas question pour moi d’avorter.

    Je ne connaissais personne ici, à part le prêtre de l’église où la famille s’était empressée de faire ses présentations. Par désespoir, j’y trouvais refuge pour ma première nuit dehors. Pourtant, il me fallu donner des explications sur les raisons de ma présence ici et les sermons de pardon me poussèrent à retourner à San Francisco par le premier bus du lendemain matin.

    Là bas j’espérais pouvoir reprendre ma vie en main… Hébergée pendant un temps chez une amie, j’essayais de stabiliser ma situation. Sans succès. Retourner en cours m’était impossible puisque je devais me préoccuper de trouver un boulot pour pouvoir m’en sortir. Mais avec mon ventre qui s’arrondissait de plus en plus il devenait impossible de décrocher le moindre job de serveuse, ou de vendeuse de fast-food.

    Les jours passaient, et au final je pensais beaucoup plus à Axl qu’a cherché véritablement un boulot. Mon meilleur ami n’était pas au courant de mon retour. Je ne trouvais pas la force de lui dire puisque cela entrainerait forcément des retrouvailles… ce que je ne pouvais pas envisager pour le moment. Mes yeux ne pourraient mentir sur mes sentiments et je ne me voyais pas lui cacher la vérité quand il me poserait des questions sur l’identité du père du bébé. Si j’avais fait le choix de garder ce petit être qui grandissait dans mon ventre, Axl n’était au courant de rien. Qui étais-je pour lui imposer ma décision ? Une amie, même pas sa petite copine. Alors je refusais de lui demander quoi que ce soit.

    La cohabitation devenait de plus en plus difficile avec Jess, à tel point que je finis par quitter l’appartement sur un coup de tête après une engueulade. Sans argent, sans crédit sur mon portable, sans lien d’aucune sorte, je passais mes premières nuits dans la rue. Moments vraiment horribles ! Entre les bruits de la ville endormie et l’angoisse de me faire attaquer par un fou, je ne dormis pas une seule seconde. Il devait être 3h du matin la quatrième nuit quand je vis les gyrophares d’une ambulance s’approcher et s’arrêter près de mes cartons. Prévenue par un couple de commerçant du quartier, le samu social m’emmena jusqu'à l’hôpital malgré mes protestations et mes tentatives de fuite.

    Dans mon état de nerfs et de fatigue à quelques jours d’accoucher, les médecins voulurent me garder sous surveillance. Ils étaient un peu inquiets que je n’ai pas suivi les visites prénatales obligatoires et ils me firent subirent une batterie de tests pour s’assurer que tout allait bien. Pourtant mon fils n’attendit pas les résultats des prises de sang pour pousser son premier cri. Le plus beau son du monde. Sans parler de son état de santé tout à fait normal malgré les circonstances! J’étais tout à ma joie de jeune maman quand une assistance sociale m’annonça que Declan devait être transféré dans un foyer puisque je n’avais pas de toit à lui offrir. Ses questions me blessèrent plus encore que les paroles incendièrent de mon père lorsqu’il m’avait mise dehors. Comment est-ce que j’allais élever ce bébé alors que je n’arrivais même pas à m’occuper de moi-même ? Qui paierait pour sa nourriture, ses vêtements et ses couches ? …

    Je n’étais pas inconsciente, juste totalement dépassée par les événements.

    Touchée par mon histoire et mes cris d’angoisse, la vieille femme me proposa une alternative à l’adoption de Declan par une famille d’accueil. Mon bébé serait placer dans un foyer où je pourrais passer mes journées avec lui, mais en échange, je devais me débrouiller pour me trouver un travail sérieux et un appartement… Promesse que je lui fis sans hésiter ! Mais en ignorant totalement que je courrais à l’échec.

    Trois mois passèrent. Trois mois près de Declan pendant la journée. Mais aussi trois mois à dormir dans la rue, à mendier devant les galeries marchandes après la fermeture du foyer en espérant pouvoir m’offrir un morceau de pain et une chambre d’hôtel pour me décrasser.

    L’assistance sociale faisait preuve d’une patience peu commune… Et devant ma situation de plus en plus désespérée, elle me parla du centre ADAM HAWKES.

    Un nouvel espoir s’allumait donc enfin au bout du tunnel ! Il ne me restait plus qu’a franchir le cap. Pourtant admettre que j’avais besoin d’aide n’était pas aussi facile à dire qu’a faire. Chaque jour je passais devant le centre. Chaque jour j’avançais jusqu'à la porte. Mais chaque jour je finissais par faire demi tour pour me cacher. Un jour j’aurais la force d’entrer… mais j’avais peur qu’on me prive de Declan avant ça.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Katheryn L. Lewis
• Thérapeute •

• Thérapeute •
Messages : 937
Date d'inscription : 12/12/2012

Profil du personnage
Âge Âge : 25 ans.
Côté cœur Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) Conjoint(e) :

MessageSujet: Re: Naïla Clark [FV] Jeu 13 Déc - 16:14

Bienvenue Lys Very Happy Ravie de te retrouver par ici \o/ <3

___________________________________________________________________________________________


Katheryn Liberty Lewis
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Aidan Callaghan
• Conseiller d'orientation •

• Conseiller d'orientation •
Messages : 270
Date d'inscription : 12/12/2012
Age : 26

Profil du personnage
Âge Âge : 29 ans
Côté cœur Côté cœur : Volage
Conjoint(e) Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: Naïla Clark [FV] Jeu 13 Déc - 16:17

Bienvenue Bon choix de vava btw ! J'aime ta vision des rousses Laughing

___________________________________________________________________________________________



Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Naïla Clark [FV] Jeu 13 Déc - 16:19

Merci♥️

Aidan Callaghan a écrit:
Bienvenue Bon choix de vava btw ! J'aime ta vision des rousses Laughing

Ouai t'as vu ça lol! J'ai pas trouvé de rousse qui me plaisait. J'ai pas trouvé de black qui me plaisait. Alors voila... J'espère que ça te va quand même ^^
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Naïla Clark [FV] Jeu 13 Déc - 16:19

Bienvenue Lys Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Aidan Callaghan
• Conseiller d'orientation •

• Conseiller d'orientation •
Messages : 270
Date d'inscription : 12/12/2012
Age : 26

Profil du personnage
Âge Âge : 29 ans
Côté cœur Côté cœur : Volage
Conjoint(e) Conjoint(e) : /

MessageSujet: Re: Naïla Clark [FV] Jeu 13 Déc - 16:20

Carrément, j'adhère ! Elle est canon I love you

___________________________________________________________________________________________



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Gabriel Moore
• Sans emploi •

Messages : 145
Date d'inscription : 12/12/2012
Age : 28

Profil du personnage
Âge Âge : 30 ans
Côté cœur Côté cœur : C'est compliqué
Conjoint(e) Conjoint(e) : ~

MessageSujet: Re: Naïla Clark [FV] Jeu 13 Déc - 16:22

Bienvenue Very Happy

___________________________________________________________________________________________


♪ There's something deep inside of me
There's someone else i've got to be ♪

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Judith Callaghan
• Thérapeute stagiaire •

Messages : 163
Date d'inscription : 13/12/2012
Age : 24
Localisation : Lyon

Profil du personnage
Âge Âge : 22 ans
Côté cœur Côté cœur : Célibataire
Conjoint(e) Conjoint(e) :

MessageSujet: Re: Naïla Clark [FV] Jeu 13 Déc - 16:23

Bienvenue !

J'aime aussi ton avatar Smile

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Naïla Clark [FV] Jeu 13 Déc - 18:23


Bienvenue

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Luke S. Connely
• Artisan / Homme à tout faire •

Messages : 459
Date d'inscription : 13/12/2012
Age : 28

Profil du personnage
Âge Âge : 27 ans
Côté cœur Côté cœur : Craque pour quelqu'un
Conjoint(e) Conjoint(e) : Son boulot surement

MessageSujet: Re: Naïla Clark [FV] Jeu 13 Déc - 20:12

Bonne arrivée ! Very Happy

___________________________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Naïla Clark [FV] Ven 14 Déc - 6:06



(en plus, super choix d'avatar)
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Naïla Clark [FV] Ven 14 Déc - 6:15

merci, merci, merci ♥️
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Naïla Clark [FV] Ven 14 Déc - 8:35

Voila, ma fiche est finie ... Désolé pour le pavé Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Naïla Clark [FV] Ven 14 Déc - 17:36



❝ Fiche validée ❞

LogementsEmploisActualitésEvent
Fiche relations / liensFiche d'historique
Liste des joueurs & des admins du forum


• • • En cas de problème, n'hésite pas à me contacter par MP !


Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Naïla Clark [FV] Ven 14 Déc - 20:35

I love you Merci!
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Naïla Clark [FV] Lun 17 Déc - 19:35

Bienvenue Lys
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Naïla Clark [FV]

Revenir en haut Aller en bas

Naïla Clark [FV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Recovery RPG :: AUTOUR DU JEU :: Présentez-vous ! :: Présentations archivées-
Sauter vers: